☰ Menu eFinancialCareers

Le recrutement 2010 des banques françaises à la loupe

Le dégel des embauches dans les banques françaises est en marche. Nous vous dévoilons ici les dessous des plans de recrutement pour 2010, banque par banque, et sur leurs différents secteurs d’activités.

A partir des renseignements qu’elles nous ont communiquées, les informations glanées dans leurs plans stratégiques et autres plan d’action, et les articles de presse, nous vous proposons de faire le point sur les projets de développement et de recrutement des banques françaises pour 2010 et au-delà.

Ceci n’est pas une science exacte ni un recensement exhaustif mais plutôt une tentative de cartographier les appels d’airs (avérés et potentiels) en matière d’embauche. Si vous avez des informations complémentaires, n’hésitez pas à poster un commentaire !



BNP PARIBAS

Plan de recrutement 2010 :

– 3.000 embauches en France dont 50% de profils expérimentés (stable par rapport à 2009).

– 75 à 80% des recrutements concernent des profils commerciaux, tous secteurs confondus.

Réseaux

– La banque a prévu d’ouvrir 60 “maisons des entrepreneurs” dédiés aux PME et entrepreneurs d’ici à 2011, faisant la part belle aux spécialistes des entreprises et de la gestion patrimoniale (lesechos.fr).

– BNP a de fortes ambitions à l’international et plus particulièrement sur la région méditerranéenne. Si les promotions sur des postes à l’international se font souvent en interne, les profils seniors dotés d’une expertise commerciale à l’internationale devraient toutefois susciter l’intérêt.

– La banque prévoit de développer sa “Net Agence” créée en 2009 avec le lancement de nouveaux services Internet et mobile et pourrait dans ce cadre s’intéresser de près aux professionnels avec une expérience dans les services de banque en ligne.

BFI

– Europe

· Développement des activités de banque d’affaires dans les principaux pays européens.

· Selon une récente étude de Morgan Stanley, BNP devrait voir ses revenus sur les marchés actions en Europe progresser de 37% en 2010, contre + 18% en moyenne pour les banques françaises et 6% pour l’ensemble des banques présent sur ce marché en Europe.

– Asie

· Renforcer ses positions dans les financements structurés et se positionner parmi les leaders en Fixed Income.

· Sur la région, la banque souhaite également se développer sur la gestion d’actifs (Chine, Corée et Inde), la gestion de fortune (trois centres principaux à Hong Kong, Singapour et Inde) et dans l’assurance (Japon, Corée et Taïwan).

· Sur les marchés actions, BNP Paribas est en train de recruter une trentaine de collaborateurs (traders, analystes…) de KBC au Japon (agefi.fr).

– Amériques

· Croissance sélective aux Etats-Unis : renforcer la capacité de distribution des produits de marchés de capitaux, élargir l’offre dans le secteur du financement de l’énergie et des matières premières et gagner des parts de marché dans le Prime Brokerage . Selon les analystes de Morgan Stanley, BNP P., a besoin d’être plus présent dans le Fixed Income aux Etats-Unis pour être véritablement reconnu comme un acteur clé de ce marché . D’autant que les revenus dans les activités FICC devraient baisser en Europe de 32% pour la banque en 2010.

· Amérique latine : la banque veut augmenter de 75% ses revenus sur la région, en s’appuyant en particulier sur son savoir-faire dans le Fixed Income et exploiter le potentiel du marché brésilien (latinfinance.com)

Fonctions transversales

– Organisation /Conseil: Outre le lourd travail d’intégration de Fortis-BGL qui requiert des project and process managment, et le renforcement des projets d’optimisation et de réduction des coûts, la banque travaille à des rapprochements de son réseau avec ses autres entités (partenariats avec Personal Finance, intégration au réseau de trade centres de CIB, création de joint-ventures avec la banque privée).

– IT : Dans son entité Personal Finance : la banque planifie de moderniser et rationaliser les plates-formes IT, notamment en France et en Espagne.

– Finance : le groupe continue de recruter des experts (actuaires, contrôleurs de gestion…).



SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Plan de recrutement 2010 :

3.100 recrutements en France dont 50% de cadres.

1.500 CDI dédiés aux jeunes et 300 VIE.

Réseaux

– France : après des investissements élevés au cours des dernières années (cf. acquisition du Crédit du Nord), le groupe se concentre sur les gains de productivité et mutualisations entre les différents réseaux. Les recrutements se poursuivent toutefois de manière active sur les métiers commerciaux : conseiller de clientèle multimédia, chargé d’affaires entreprises ou professionnels, conseiller de clientèle haute gamme, conseiller en gestion de patrimoine, directeur d’agence ou adjoint…

– International : Les trois marchés clés où la banque souhaite se renforcer sont le bassin méditerranéen, l’Europe centrale et orientale et la Russie.

BFI

– Banque d’investissement

· Société Générale a clairement manifesté sa volonté de se renforcer sur les métiers de Conseil en renforçant la couverture stratégique Grands Clients. La nomination de Thierry D’argent au poste de responsable mondial des fusions-acquisitions en est la dernière illustration (lesechos.fr).

· En mai dernier, Michel Pérétié, responsable de la division CIB avait indiqué que la banque pourrait recruter jusqu’à 35 banquiers. Encore récemment, Laurent Morel, responsable marché primaire actions, a indiqué que les équipes allaient s’étoffer d’au moins 6 banquiers seniors d’ici à cet été (efinancianews.com (abonnement)). Les secteurs de développement pointés sont notamment le marché britannique, le marché mid-cap en France, les institutions financières en Europe. La banque vient de nommer Sébastien Domanico responsable mondial de l’origination sur les marchés de capitaux de dette auprès des Institutions Financières.

– Activités de marchés

· Le groupe veut accélérer le rééquilibrage du modèle en renforçant également les activités de Fixed Income. Le développement des métiers de taux et sur les matières premières a été a plusieurs reprises souligné. La nomination récente de Craig Overlander, ancien responsable mondial du Fixed Income chez Bear Stearns et 26 ans d’expérience, en tant que directeur général adjoint de SG CIB Amériques illustre cette volonté ainsi que celle de se développer sur le marché américain.

· SG avait indiqué l’an passé vouloir doubler le chiffre d’affaires réalisé sur les matières premières en augmentant de 35% la taille de ses équipes (traders et sales) d’ici fin 2010. L’Asie est la région privilégiée pou servir cette ambition (Bloomberg)

· Parallèlement, SG poursuit ses recrutements sur les métiers de risques de crédit, de marché et opérationnels.

– Financements

Côté Financement de projets, la banque souhaite poursuivre le développement et l’expansion de son offre de financement après avoir été nommée Banque conseil de l’année aux Project Finance International Awards.

Banque Privée

– Ouverture de 4 nouveaux centres régionaux en Région et Paris Ile-de-France

– Renforcement du dispositif au Moyen-Orient

– SG Private Banking renforce également ses équipes dédiées à la clientèle russe. Elle vient d’annoncer le recrutement de 8 nouveaux conseillers privés et la création un département Clientèle russe à Zurich.

Fonctions transversales

– IT / Organisation: le groupe travaille à l’élaboration d’un nouveau modèle opérationnel s’appuyant sur la mutualisation des infrastructures informatiques et sur l’industrialisation et l’optimisation des processus métier.

– Finance : contrôle de gestion, comptabilité, inspection générale, audit, juridique



CREDIT AGRICOLE

Plan de recrutement 2010 :

4.000 recrutements en 2010, ce qui fait du Groupe CA le premier recruteur bancaire en France.

Réseaux

80% de ce volume concernent la banque de détail en France (réseau CA et LCL). Les profils recherchés dans les agences sont à dominante commerciale : conseillers particuliers, entreprises, professionnels et collectivités locales, chargés d’affaires.

Cela concerne de jeunes diplômés (60%), mais également des expérimentés (40%) qui peuvent être originaires d’autres métiers que la banque.

Fonctions transversales

Les 20% restant concernent les fonctions dites supports. Les besoins se situent au niveau de la direction financière (contrôleurs de gestion, comptables, spécialistes norme comptable, consolideurs), de la direction des risques, des moyens de paiement et de l’informatique. La plupart de ces besoins sont liés à l’évolution des métiers, notamment avec le lancement de la plateforme SEPA ou encore les évolutions voulues par le régulateur.

Banque privée

Fin 2009, le Credit agricole a annoncé un grand plan de développement de sa banque privée. Outre la récente création de BforBank, sa banque privée en ligne, dont les services (notamment la bourse en ligne) devraient se multiplier l’an prochain, vingt caisses du groupe viennent de lancer un dispositif de plate-forme de conseillers patrimoniaux (lefigaro.fr).

CA CIB

Le groupe Crédit Agricole CIB prévoit de recruter 1.200 personnes courant 2010, dont 50% en France. Le front-office concerne environ 35% des postes contre 65% pour les fonctions support (avec un renforcement des fonctions IT, middle et back office).

– Le plan de recrutement le plus important concerne en effet le département Global IT & Operations (Systèmes d’information et Opérations), soit 400 postes environ basés à Paris mais aussi sur les différentes plateformes de Singapour, Londres, New-York et Hong-Kong.

– Le groupe renforce ses métiers des fonctions Support en réponse au plan de développement stratégique de certaines lignes de métiers dont Fixed Income Markets et Financements Structurés.

– CA CIB qui a récemment lancé un partenariat avec EDF Trading, renforce également ses équipes de traders commodities. La banque devrait compter 90 professionnels supplémentaires sur le front office d’ici la fin 2010 , avait indiqué Martin Fraenkel, responsable mondial des commodities au sein du groupe à la fin 2009 (Bloomberg).

– La récente nomination de Pierre Cambefort à la tête de CA CIB pourrait également susciter des remaniements en interne et un appel d’air sur certains postes de direction clés.



BPCE

Réseaux

Plan de recrutement 2010 :

Les deux réseaux (Banques populaires et Caisses d’épargne) prévoient 1.500 embauches chacun.

– Les métiers commerciaux constituent le gros des embauches : conseillers commerciaux (agence ou multimédia), gestionnaires de clientèle (particuliers ou professionnels), chargés d’affaires entreprises ou économie sociale. Le recrutement de cadres expérimentés constitue 45% des embauches chez BP et 70% chez CE.

– Les fonctions supports recrutent également des inspecteurs via concours, des analystes risques de crédits, des comptables bancaires et des contrôleurs de gestion.

Natixis

– Les priorités de Natixis ont été assignées dans le projet stratégique du groupe sur 2010-2013. La BFI se concentrera sur :

· les secteurs énergie et matières premières

· les financements structurés

· développer la clientèle des institutions financières

· projets de développement en Asie (renforcer la capacité d’origination, développer les relations avec les assureurs crédit export, élargir la base de clientèle, enrichir la gamme de produits, accroître la collecte de dépôts clients et interbancaires…). La récente nomination de De Doan Tran, responsable de la BFI en Asie-Pacifique, au comité de direction générale en charge de la BFI participe de ce mouvement.

– Le groupe mise également sur la croissance verte en constituant une gamme complète de produits liés aux nouveaux défis de l’environnement et du climat. Il souhaite notamment étudier l’opportunité de se doter d’outils de couverture dédiés.

A l’horizon 2013, la BFI avec les filières Epargne et Services Financiers Spécialisés (SFS) contribueront à hauteur de 35% des revenus du groupe BPCE contre seulement 26% aujourd’hui. Le groupe vise une croissance des revenus de la BFI uniquement, rapporté au PNB, de 9% dans les 3 prochaines années.

– Le groupe insiste sur la mise en place d’un management plus international. Les profils seniors avec un track record à l’étranger ou une expérience des groupes internationaux ont certainement une carte à jouer.

commentaires (14)

Comments
  1. Mouais ça me parait quand même très optimiste…

  2. Beaucoup trop même…

  3. Pas forcément trop

  4. “Le groupe Crédit Agricole CIB prévoit de recruter 1.200 personnes”

    quoique si on parle de 1200 stagiaires ça devient réaliste.

  5. Bonjour Mélanie,

    Ces chiffres nous ont été donnés par CA CIB. Ils incluent le turn-over comme tous les chiffres globaux annoncés par les autres banques.

    Le groupe nous a par ailleurs précisé qu’il prévoyait d’accueillir 650 stagiaires dans le monde, dont 50% en France, ainsi que 120 VIE, et 170 contrats d’alternance et de professionnalisation.

    J’espère que cette précision éclaire votre lanterne !

    Julia Lemarchand, responsable éditoriale Répondre
     
  6. oui non mais après tout pourquoi pas…

    mais vu le nombre de gens qui sont sur le carreau en ce moment je ne vous cache pas que ces chiffres doivent laisser bcp de monde dubitatifs…

  7. Et le Crédit Mutuel????

  8. Ben vu comme on dégraisse le Mamout actuellement,t out ça me parait être de la belle communication. La réalité du terrain est bien différente

  9. Ces chiffres peuvent faire saliver de jeunes diplômés comme moi… Cela ressemble plus à de la com, surtout pour les BFI.
    Il y a quantités de stages à pourvoir, mais très peu de concret !!!

  10. la réalité du terrain est tout autre….

  11. Actuellement en stage à la SGCIB, je peux vous assurer que cette banque n’a plus d’analystes et va continuer à exploiter les stagiaires

  12. ne soyez pas si pessimistes. si les banques ont gelées leur recrutement en 2008-2009, elles vont forcément recruter pour faire face aux départs en retraite (qui sont décorrélés de la crise)… de plus, si elles veulent retrouver leur compétitivité d’avant-crise, elles devront élargir leurs effectifs, sans quoi les autres groupes s’empresseront d’en faire des cibles de rachat.

  13. Je pense que le problème vient du fait que le marché de l’emploi n’est pas assez flexible en France…. Les recrutements en BFI reprennent sensiblement mais à l’étranger.

  14. BNPP a déjà du mal à intégrer les salariés de Fortis/BGL….

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici