☰ Menu eFinancialCareers

La place financière française ne brille pas par sa qualité de vie, vraiment ?

75px-Paris_-_Eiffelturm_und_Marsfeld2

C’est en tout cas ce que laisse supposer l’édition 2011 de la traditionnelle Worldwide Quality of Living Survey réalisée par le cabinet Mercer auprès de 420 pays dans le monde sur la base de 39 critères regroupés dans dix catégories (environnement politique et social, environnement économique, environnement socioculturel, santé et soins, école et éducation, services publics et transports, loisirs, consommation, logement et écologie).

Paris occupe la 30ème place de ce classement, soit une remontée de 4 places par rapport au même classement de l’an dernier. La capitale française se situe certes devant Londres, New York et Hong Kong, mais loin derrière les grandes villes suisses, allemandes ou autrichiennes qui occupent le haut du pavé. Et si l’on retient comme seul critère la sécurité individuelle, sur la base d’éléments comme la stabilité intérieure, le niveau de criminalité ou encore l’efficacité d’application de la loi, Paris ne se classe qu’à la 60ème place.

 

Les projets ne manquent pas

Pas certain néanmoins que ce genre de classement soit pris très au sérieux par les acteurs de la place financière parisienne qui multiplient les projets afin d’attirer un nombre croissant de professionnels de la finance. « La France déploie de réels efforts pour accueillir au mieux les entreprises désireuses de s’installer dans la capitale. Les entreprises non européennes souhaitant se positionner en Europe considèrent elles aussi que Paris possède toutes les qualités requises », confirme ainsi Tony Freeman, executive director chez Omgeo, spécialisé dans les solutions de gestion post-trade (Agefi Hebdo, abonnement). Et ce ne sont pas les responsables du projet QuantValley visant à créer une vitrine de la gestion quantitative française et qui vient de fêter sa première année d’activité, qui affirmeront le contraire.

Enfin, Paris n’exclut pas d’unir ses forces avec celles d’autres places financières pour peser davantage dans compétition internationale. « Si les places financières parisienne et luxembourgeoise mettent ensemble le savoir-faire de leurs acteurs financiers, elles peuvent assumer un rôle de leadership dans la finance européenne qui, elle, a le potentiel de devenir un modèle pour la finance à l’échelle globale », relevait dernièrement Fernand Grulms, CEO de Luxembourg for Finance, à l’occasion d’une manifestation visant justement à consolider les relations d’affaires entre Luxembourg et Paris.

Principaux résultats du classement Mercer

1. Vienne

2. Zurich

3. Auckland (Nouvelle-Zélande)

4. Munich

5. Düsseldorf

5. Vancouver (Canada)

7. Francfort

8. Genève

9. Berne

9. Copenhague

19. Luxembourg

25. Singapour

30. Paris

38. Londres

47. New York

70. Hong Kong

74. Dubaï

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici