☰ Menu eFinancialCareers

Mariage Société Générale / Dexia : une rumeur de plus ?

Alors que la presse a largement ébruité une possible fusion avec BNP Paribas (latribune.fr) et avec Crédit Agricole et Groupama (lemonde.fr), Société Générale fait une nouvelle fois l’objet de rumeurs de rapprochement, cette fois avec Dexia.

Le gouvernement français travaillerait à un plan de rapprochement entre les deux banques, selon le site d’information financière Wansquare (abonnement). Pourquoi un tel projet alors que SocGen est déjà en discussion pour racheter les 20% que détient Dexia dans Crédit du Nord ?

Le plan de sauvetage de Dexia ne convainc pas la Commission européenne

Le groupe franco-belge de services financiers, qui a reçu au total 6,4 milliards d’euros de capitaux des Etats français, belge et luxembourgeois à l’automne 2008, peinerait à convaincre la Commission européenne quant à son plan de restructuration (trends.be). Celle-ci souhaite que Dexia réduise sa présence à l’international en fermant ou en cédant des activités, en échange des aides publiques qu’il a reçues (lepoint.fr).

C’est certainement une rumeur de plus, commente un responsable RH de la banque franco-belge. Voilà des années que des bruits circulent sur un tel rapprochement. La différence, cette fois, est que cela semble venir de sources très proches de l’Elysée. Toutefois, pour les proches de la direction, cela ne fait pas partie des sujets du moment.

Personne n’est dupe

Il y a dix jours, le Wall Street Journal (abonnement) avait évoqué une possible séparation de l’ensemble du Crédit Local de France, représentant un tiers des activités de financement des administrations locales. Le chiffre d’une cession de 40% des actifs avait alors été évoqué, bien que fermement démenti par la banque (trends.be).

Personne n’est dupe sur le fait qu’il faut trouver une solution pérenne pour la banque des collectivités locales , indique Wansquare qui précise que la Société générale serait opposée à ce projet.

Malmenée après l’affaire des prêts toxiques accordés aux collectivités territoriales (liberation.fr), la banque franco-belge, qui comptait fin 2007 35.200 collaborateurs dont 15.200 en Belgique, a pourtant fait bonne figure lors de ses derniers résultats avec un bénéfice net de 274 millions d’euros au troisième trimestre, à comparer à une perte de 1,544 milliard un an plus tôt. Le troisième bénéfice consécutif (communiqué).

commentaires (1)

Comments
  1. Toutes ses rumeurs autours de la Société Générale montrent que son image de banque solide et audiaceuse est mise à mal.

    Cette dernière rumeur est loin dêtre un projet ambitieux pour l’une comme pour l’autre. c’est un projet défensif.

    Dôter la Société Générale d’un partenaire affaibli et très exposé sur le marché de la dette publique, lui-même de plus en plus risqué, offrant quasiment pas de thèmes de d’optimisation des processus, n’est pas un projet porteur de valeur.

    Associé la Société Générale au Crédit Agricole est déjà plus ambitieux et porteur de sens.

    La lier à la BNP PARIBAS, sa vielle soeur énemie et bien connue d’elle, est un projet d’ambition mondiale avec en ligne de mire la première place ou du moins le trio de tête durant encore quelques années.

    Seule question : la Société Générale a-t’elle encore les moyens de choisir son avenir ?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici