☰ Menu eFinancialCareers

2006 devrait profiter encore plus aux banquiers d’investissement

Un nouveau rapport indique que les banquiers d’investissement et les spécialistes des marchés actions vont obtenir les plus fortes augmentations de salaire cette année. L’avenir se veut moins rose pour les intervenants sur le marché obligataire, qu’ils soient gérants ou banquiers.

Selon la dernière étude du cabinet Johnson Associés, spécialisé dans les rémunérations à Wall Street, les banquiers spécialisés en fusions-acquisitions ou en corporate banking pourraient connaître une hausse de 25 % de leur salaire dans le contexte actuel de montée en puissance du volume de transactions.

Toujours selon Johnson Associés, les banquiers du desk d’origination action bénéficieraient d’une progression de 20 % de leur rémunération. C’est mieux que la fourchette de 5 à 10 % promise à leurs homologues des marchés obligataires. Idem du côté des gestions, où les gérants obligataires peuvent espérer au mieux 5 % contre 10 ou 15 % pour les gérants actions.

Selon Andrew Rose, vice-président du cabinet, l’actuelle chute des marchés actions et matières premières est de nature à hypothéquer ces prévisions : Si le trend baissier se poursuit quelque temps, nous devrons revoir nos prévisions pour les desks actions . Les prévisions modestes pour les marchés obligataires s’expliquent par le fait que les marchés tout comme les salaires sont actuellement très hauts : les marchés actions sont par nature plus enclins à générer de nouvelles hausses .

Isabel Martin, responsable du recrutement de cadres financiers chez Korn Ferry International à Londres se veut plus prudente et préfère attendre avant d’évoquer les bonus 2006 : Il ne faut pas oublier ce qui s’est passé en 1998 ; après le défaut russe, tout le monde est passé de l’euphorie à la déroute .

Et pour ce qui est des pauvres gérants obligataires, Chris Manfield, spécialiste de la gestion de fonds au cabinet de recherche Whitney Group, une petite augmentation des packages serait juste pour égaler le futur traitement des gérants actions : les gérants obligataires gagnent aujourd’hui environ 5 % de plus que les gérants actions. S’ils ne sont augmentés que de 5 % cette année, contre 10 % pour les gérants actions, les niveaux vont converger .

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici