☰ Menu eFinancialCareers

Qui peut aujourd’hui annoncer 9 000 recrutements ?

Rares sont les acteurs de la bancassurance à pouvoir afficher une telle ambition. Un indice ? Un groupe d’assurance généraliste, de banque et de services. Groupama présentait hier un ambitieux plan de croissance interne et externe pour 2010-2012, visant une hausse de son chiffre d’affaires de 6% par an.

Embauche de 600 cadres par an

Pour satisfaire cet objectif, Groupama prévoit 3 000 recrutements par an sur trois ans en France, dans la lignée des chiffres prévus pour 2009. Le groupe peut ainsi se targuer d’être le premier recruteur dans son secteur, devant Axa. Attention, les chiffres peuvent être trompeurs, les compagnies d’assurance recrutent beaucoup de commerciaux pour leur réseaux et sur ces profils, il y a traditionnellement un fort turnover , relève Charles Ancelin, responsable de la division Assurance chez Michael Page. Les profils commerciaux, incluant le management, constituent les deux tiers des recrutements chez Groupama.

Cela étant, le groupe se montre particulièrement dynamique, il a des moyens de ses ambitions et sait les mettre en ceuvre , précise ce consultant. Les embauches des profils cadres se chiffrent à 600 par an. Il s’agit essentiellement de profils experts : encadrement des réseaux, actuariat, fonctions financières, marketing, etc., détaille Laurent Bekaert, responsable de la marque employeur du groupe.

Un secteur plus attractif

Un jour seulement après avoir fait taire la polémique autour d’un rapprochement avec Société Générale et Crédit Agricole, et alors qu’ING vient d’annoncer la vente de sa branche assurance (reuters.fr), le groupe d’assurance mutualiste passe à l’offensive en indiquant son souhait de développer son activité bancaire, avec l’acquisition de 200.000 clients (soit +40%) d’ici à 2012. Le dynamisme du groupe a d’ailleurs des répercussions concrètes sur son attractivité. Le trafic sur notre site de recrutement a été multiplié par quatre sur les dix-huit derniers mois , témoigne Laurent Bekaert.

C’est en fait l’ensemble du secteur qui semble gagner en reconnaissance grâce à l’évolution des métiers et des modes de rémunération. Dans les métiers de la gestion, on voit de plus en plus des profils venant de la banque s’orienter vers des compagnies d’assurance grâce notamment à la qualité des missions confiées , constate Pascal Bohu, associé du cabinet de chasse Sirca. Surtout, malgré la crise et les projets de concentration, le recrutement n’a pas cessé. Les fonctions de pilotage, y compris l’actuariat et la gestion actif-passif, les directions commerciales, les fonctions marketing ou encore la maîtrise d’ouvrage (MOA, AMOA) sont toujours porteuses , poursuit ce chasseur.

Pyramide des ages

Rappelons que plus de 20 % de l’effectif salarié des sociétés d’assurances auront atteint l’âge de 60 ans à l’horizon 2014. Cette évolution démographique ainsi que la mutation des emplois que connaît cette branche conduiront les sociétés d’assurances à embaucher entre 10 000 et 14 000 personnes par an, dont environ un quart de cadres.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici