☰ Menu eFinancialCareers

Les étudiants français boudent les banques d’investissement

Les banques d’investissement anglo-saxonnes sont quasiment absentes du dernier classement réalisé par Universum, cabinet d’étude sur les jeunes diplômés, listant les employeurs favoris des étudiants français. Cette étude, effectuée à partir des réponses de 5. 000 étudiants en école de commerce et d’ingénieur, fait apparaître que JP Morgan est la seule banque américaine à figurer au classement. La banque chute de la 14ème à la 26ème place entre 2004 et 2005. JP Morgan et Goldman Sachs n’ont pas souhaité commenter ces résultats.

BNP Paribas n’apparaît qu’à la sixième place du classement des sociétés françaises et la Société Générale pointe en douzième position.

Les étudiants français préfèrent les grands noms de l’industrie aux banques. C’est ainsi que L’Oréal, LVMH et Danone s’affirment comme les meilleures références.

Motivations

L’étude européenne réalisée par Universum fait également apparaître des disparités parmi ceux qui aspirent à travailler en banque d’investissement. Comparés à la moyenne des étudiants, les candidats à la banque d’investissement se disent moins intéressés par le caractère éthique de leur futur employeur, la qualité de vie ou la sécurité de l’emploi, mais davantage portés sur la rémunération et le caractère international et élitiste de leur carrière.

Le responsable du recrutement d’une banque américaine réfute l’idée selon laquelle l’éthique ou l’équilibre entre travail et loisir sont sans importance pour les jeunes diplômés : vient toujours un moment où la qualité de vie rentre dans l’équation. Les considérations éthiques représentent un enjeu croissant pour nous .

Elle estime que l’argent n’est pas la seule motivation de ces banquiers en puissance. Les métiers proposés sont tous différents. Les candidats qui cherchent à travailler sur les marchés financiers sont peut-être attirés par les perspectives de gains, mais ceux qui veulent rentrer dans la banque d’investissement sont davantage motivés par les transactions de haut niveau et l’opportunité de participer à la refonte de certains secteurs d’activité .

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici