☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : 5 choses à éviter si vous voulez transformer votre stage en emploi

Vous avez essayé de travailler vraiment dur pour pouvoir décrocher pendant cet été l’offre de vos rêves pour travailler à la banque XYZ ?

Vous aimez les gens et la culture d’entreprise ainsi que vos indemnités de stage et voudriez passer le reste de votre vie à travailler ici sur des feuilles de calcul ?

Vous essayez de faire bonne impression en quittant tard le bureau trois nuits d’affilée en espérant que cela en vaut la peine ?

Ce portrait vous correspond ? Eh bien, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Des centaines d’autres stagiaires sont eux aussi intéressés de transformer leur stage en emploi. Donc, après vous avoir expliqué tous les petits trucs qui servaient à décrocher l’offre définitive, nous allons considérer quelles sont les choses que vous devez absolument éviter de faire !

1) Ne posez pas de questions stupides trop trop trop souvent…

Oui, je sais, je sais qu’ils disent qu’aucune question n’est stupide et que vous ne devez pas hésiter à en poser. Ils ne mentent pas : vous pouvez poser les questions les plus stupides pendant votre stage car ils s’attendent à ce que vous partiez de zéro. Mais s’il vous plaît, ne posez ce genre de questions qu’une bonne fois pour toutes – je dis bien UNE FOIS ! Poser deux fois les mêmes questions triviales démontrerait vos difficultés d’apprentissage et votre ignorance. Il serait d’ailleurs bon pour un stagiaire de consigner dans un cahier les réponses à toutes les questions qu’il pose.

2) N’oubliez pas de vérifier deux, trois fois ou quatre fois votre travail

Reconnaissez-le, quel que soit le prestige de la banque, du desk et du département, un stagiaire ne sera jamais affecté au troisième étage de la fusée. La plupart du temps, les stagiaires se voient attribuer de simples tâches rébarbatives qui nécessitent beaucoup d’attention. Tout le monde à l’université essaie de ne pas passer trop de temps à relire ses devoirs, mais c’est un jeu différent maintenant?: vous travaillez ! De simples fautes d’orthographe suffisent à vous barrer la route pour décrocher un emploi.

3) Ne travaillez pas jusqu’au bout de la nuit si ce n’est pas nécessaire

Faire de la présence signifie que les jours où vous n’avez pas de beaucoup de travail, vous restez tout de même tard à votre bureau le soir pour faire bonne figure. Je sais que c’est pathétique, même si cela ne s’applique pas vraiment aux stagiaires en BFI. Gardez en tout cas à l’esprit que faire trop de présence peut finir par vous nuire ! Quand vous avez une journée tranquille, il est préférable pour vous de parler à votre manager pour voir s’il y a quelque chose d’autre à faire plutôt que de rester planté les bras croisés dans votre coin. Quitter tard le travail peut vous faire passer pour un travailleur acharné, mais aussi pour un esprit lent. FAITES ATTENTION ! Vous ne voulez pas tout de même pas que des gens rôdent autour de votre bureau à 2 heures du matin et vous surprennent en train de lire des news sur le dernier concert de Lady Gaga !

4) Ne jouez pas l’idiot !

Écoutez, vous êtes un adulte maintenant, donc plus de bêtises, de grâce ! Vous pouvez et devez rire de bon cceur avec vos collègues de travail et sortir de temps à autre pour boire un verre. Vous rirez peut-être beaucoup quand quelqu’un vous racontera l’histoire d’un stagiaire ivre qui donne un coup de poing à son associé, mais par pitié, faites que CE NE SOIT PAS VOUS !

5) N’oubliez pas que vous avez eu de la chance

Vous devez l’admettre, même si vous pensez que vous avez gagné votre place de stage à 100 % grâce à vos réelles compétences, il y a une certaine part de chance. Le monde ne va pas changer tout d’un coup parce que vous êtes devenu banquier d’investissement ou trader. La chance est nécessaire ! Parfois, il se peut que vous soyez suffisamment malchanceux pour vous retrouver avec un associé qui ne vous apprécie pas. Vos collègues ne sont pas des êtres parfaits et ils peuvent très bien ne pas vous faire d’offre simplement parce que le courant ne passe pas (et ce même si vous faites un travail parfait !).

Alors quel est le message que j’essaie de faire passer ici ? Il semble que, puisque la chance est aussi importante, il soit inutile pour quiconque d’essayer de travailler aussi dur pour rien ! Eh bien… pas exactement, les opportunités sont toujours là pour ceux qui se tiennent prêts. Travaillez dur et ne vous y trompez pas : cela signifie que vous êtes au moins sur la bonne voie pour provoquer votre propre chance !

Enfin, pour finir, BONNE CHANCE !

L’auteur est un étudiant qui a réussi à décrocher avec succès une offre d’emploi auprès d’une grande banque d’investissement après son stage effectué l’an dernier.

commentaires (1)

Comments
  1. A lire, surtout le dernier paragraphe

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici