☰ Menu eFinancialCareers

Comment se préparer à un entretien de stage en banque d’affaires ?

Etudiant à l’université en école de commerce ou d’ingénieur, vous souhaitez faire un stage en banque d’affaires. Mais vous n’avez jamais passé d’entretien dans ce domaine et vous ne savez pas comment vous préparer. Pas de panique ! Afin de vous donner toute les chances de réaliser vos ambitions, votre préparation doit être méthodique pour ne rien laisser au hasard, afin d’être, le jour J, à la hauteur des exigences de votre interlocuteur.

Avant même de vous préparer à un entretien en banque d’affaires, vous devez avant tout disposer des connaissances et d’une compréhension élémentaires du monde bancaire en général et de la banque chez qui vous postulez en particulier: Quels sont les métiers de la banque (en général, et de la banque visée) ? Comment fonctionne une banque ? Quel est l’environnement concurrentiel ? Quelle est sa position dans le marché ? … La lecture de l’ouvrage Guide des Carrières en Finance rédigé par la rédaction du site eFinancialCareers.fr peut vous y aider.

Une fois cette première étape passée, vous pouvez vous consacrer à votre entretien en banque d’affaires. Il convient pour vous d’être en mesure d’expliquer clairement et avec des arguments réfléchis pourquoi vous souhaitez faire de la banque d’affaires , dans quel domaine en particulier (Fusions et acquisition, Equity Capital Market…), pourquoi vous voulez le faire dans cette banque en particulier (qu’est-ce qui fait que vous avez choisi celle-là plutôt qu’une autre ?)… Il est essentiel d’appréhender et de comprendre l’environnement dans lequel évoluent les banques d’affaires pour pouvoir en parler, lors de votre entretien, dans les termes qui correspondent aux réalités de ces métiers et pour montrer que vous vous êtes intéressé de près au sujet. De plus, ces métiers étant très exigeants, la motivation et la force de caractère sont deux éléments de votre personnalité qui joueront grandement en votre faveur.

Cependant, passer un entretien en banque d’affaires ne se résume pas à passer un entretien de personnalité et très souvent des questions dites techniques sont posées au candidat pour évaluer non seulement ses connaissances financières (acquises sur les bancs de l’école, de l’université ou en stage), mais aussi sa capacité à réfléchir sur des questions dont il ne connaît pas forcément la réponse a priori ainsi que sa capacité à gérer la pression. Ceci peut être fait de manière plus ou moins ordonné (et déroutant !), parfois un cas pratique devra être traité.

Il y a donc des connaissances essentielles que tout candidat doit absolument avoir. En premier lieu en comptabilité, où il est nécessaire de connaître et de comprendre les principaux documents comptables : bilan, compte de résultat et tableau de flux (connaître les différents éléments du bilan, savoir dérouler un compte de résultat, un tableau de flux, connaître les méthodes de consolidation et leurs impacts sur la configuration des documents comptables, …). Ces connaissances, certes basiques, sont néanmoins essentielles. Des connaissances plus financières sont elles aussi requises. Certaines définitions et concepts sont indispensables : l’actif économique, les rentabilités économiques et des capitaux propres, le PER, le multiple du résultat d’exploitation, les flux de trésorerie disponibles, le taux de rentabilité exigé par l’actionnaire, le coût du capital…

De plus, selon le domaine qui vous intéresse et pour lequel vous postulez, des questions plus spécifiques vous seront posées. Pour un stage en fusions-acquisitions, les méthodes de valorisation sont incontournables (DCF, méthode des multiples boursiers et de transaction, voire méthode patrimoniale) ; il s’agit d’en maîtriser la logique ainsi que les éléments clés (WACC, valeur terminale, multiples de la valeur de l’actif économique et de valeur des capitaux propres…). En ECM, on vous posera davantage de question liées à la rédaction d’une note d’information… Enfin, des connaissances plus pointues peuvent vous être demandées (par exemple : certains retraitements dans les valorisations comme les engagements de retraite, les provisions pour risques et charges…). Attention, dans ce cas là, si vous ne connaissez pas la réponse, on vous jugera sur votre capacité à réfléchir, sur votre réaction sous pression et enfin sur votre honnêteté (il vaut toujours mieux répondre un je ne sais pas que d’inventer ou de dire une grosse bêtise). Le quizz corrigé du site www.vernimmen.net avec ses 279 questions corrigées vous aidera certainement dans vos révisions !

Enfin, dernier conseil : lisez les journaux économiques (Les Echos ou La Tribune, le Financial Times, la Lettre Vernimmen.net …) afin d’être au courant de l’actualité économique du moment. Il faut que votre interlocuteur sente que c’est un domaine que vous suivez et qui vous intéresse vraiment.

En conclusion, il ne vous reste qu’à bien dormir avant l’entretien, à vous détendre avant d’y aller, à ne pas vous mettre trop de pression et à rester tout simplement vous-même.


Pascal Quiry et Yann Le Fur ont repris le flambeau de l’ouvrage ‘Finance d’entreprise’ pour la nouvelle édition, écrit par Pierre Vernimmen à l’époque, grand professeur de finance d’HEC. Comme Pierre Vernimmen qui les a formés, ils ont eux aussi une double activité : banquiers d’affaires, et professeurs au Groupe HEC ; ils dispensent également des enseignements de finance dans d’autres institutions d’enseignement supérieur.
Ils s’occupent de gérer le site www.vernimmen.net

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici