☰ Menu eFinancialCareers

Le guide pratique des tests psychométriques

Les tests psychométriques sont la bête noire de nombreux candidats dans le processus de sélection. N’ayez crainte ! Faisant partie de ceux qui ont passé ces tests avec succès à maintes occasions (et travaillant désormais dans une grande banque américaine à la City de Londres), je peux vous certifier que les tests psychométriques ne sont pas aussi terribles qu’ils n’y paraissent. Toutefois, ils doivent être faits sérieusement : les bâcler pourrait vous fermer la route de l’entretien.

Quand trouverez-vous les tests sur votre chemin ?

Une fois votre candidature envoyée (après avoir rempli un formulaire de candidature ou envoyé un CV), vous êtes susceptible de passer des tests psychométriques dans les contextes suivants :

1) Les tests pour les meilleurs candidats

Sur la base des informations contenues dans leurs candidatures, certaines banques demanderont aux meilleurs candidats de passer un test numérique en ligne. Les candidats qui réussiront ce test sont ensuite invités à passer un test de raisonnement verbal en ligne. Enfin, s’ils réussissent ce test, ils seront convoqués à un entretien où ils pourront être invités à passer encore plus de tests de numériques et de raisonnement verbal !

2) Les tests pour tous les candidats

Certaines banques exigent que tous les candidats passent un test numérique (généralement dans le cadre du processus de candidature). Les candidats qui obtiennent de bons résultats seront invités à passer un test de raisonnement verbal. Et les candidats qui obtiennent là aussi de bons résultats seront invités à passer un entretien.

3) Les tests pour les candidats qui ont déjà eu un entretien

Certaines banques font passer des tests uniquement aux candidats qui ont passé un entretien, aussi ne soyez pas étonné si elles ne vous font pas passer de tests au début !

Focus sur les tests numériques en ligne

Les tests numériques en ligne sont généralement centrés autour de simples additions et soustractions, pourcentages, intérêts composés, lecture de graphiques, analyse de tableaux et résolution de problèmes. Toutefois, ils sont conçus pour piéger ceux qui ne lisent pas correctement les questions.

Par exemple, on peut vous donner un simple graphique XY où X est l’année 1, année 2… et Y est une statistique numérique. La question est : quelle sera la figure Y en année 3 ? Le candidat survolera le graphique et donnera rapidement sa réponse en oubliant que la colonne Y est en fait cumulative.

L’élément le plus contraignant des épreuves en ligne reste le temps. Vous avez environ 20-25 minutes pour répondre à 30-40 questions. Agissez rapidement, mais avec précision. Ne passez pas 5 minutes sur une question en particulier – faites une estimation astucieuse et continuez.

Veillez à ce que tout ce que dont vous avez besoin soit à portée de main. Ayez un papier brouillon, une feuille de calcul Excel ouverte et une calculatrice. Passez l’examen lorsque vous vous sentez prêts et dans un endroit calme.

Et quoi que vous fassiez, RESPECTEZ LES DÉLAIS ! Le plus souvent vous recevrez un courriel avec un lien vous renvoyant vers un site d’essai, vous demandant de le compléter dans un délai de 5 jours ouvrables. Assurez-vous de savoir quel jour a lieu la date limite et passez l’examen avant son expiration.

Focus sur les tests numériques en interne

Vous aurez à passer des tests numériques en interne si vous êtes invités à un entretien. Méfiez-vous : ils sont plus difficiles que les tests en ligne ! Les tests en interne traitent souvent de mathématiques financières, de calculs de différenciation et d’intérêts.

Renseignez-vous auprès des RH si les tests en interne deviennent plus difficiles à mesure qu’ils progressent. Comme c’est souvent le cas, tâchez de réussir les premières questions si vous ne voulez pas bêtement perdre des points faciles à cause d’un travail bâclé.

Focus sur les tests de raisonnement verbal

Les tests de raisonnement verbal nécessitent tous de faire attention aux détails. Les banques veulent mesurer, dans un laps de temps limité et un environnement pressurisé, votre capacité à lire, assimiler et régurgiter rapidement l’information.

On vous fournit généralement une bribe d’information et vous devez évaluer un ensemble de déclarations indiquant si chaque énoncé est :
A – Vrai (est-ce la suite logique de l’information ou des opinions contenus dans le passage ?)

B – Faux (est-ce la suite erronée de l’information ou des opinions contenus dans le passage ?)

C – Sans opinion (en fonction du passage, vous êtes incapable de déterminer si la déclaration est vraie ou fausse, sans de plus amples informations)

Il n’y a pas vraiment ici de trucs et astuces. La pratique aide certainement, mais la véritable clé de succès est de vous assurer de lire attentivement la déclaration, et de comprendre ce qu’il faut réellement répondre.

Plus généralement, ne faites pas que ces tests deviennent un calvaire. Nos métiers se caractérisent par l’attention accordée aux détails et la capacité de maintenir un niveau élevé sous pression. C’est ce que les tests psychométriques sont censés mesurer !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici