☰ Menu eFinancialCareers

Les écoles de commerce françaises brillent à l’international

Le Financial Times vient de publier la cinquième édition de son classement international des masters en management. 17 écoles françaises apparaissent parmi les 50 écoles européennes, américaines et asiatiques sélectionnées. 5 d’entre elles occupent les 10 premières places du classement.

Top 10

1. CEMS

2. HEC Paris (France)

3. ESCP Europe (France)

4. London School of Economics and Political Science (UK)

5. Essec Business School (France)

6. EM Lyon Business School (France)

7. Grenoble Graduate School of Business (France)

8. Mannheim Business School (Allemagne)

9. Esade Business School (Espagne)

10. Rotterdam School of Management, Erasmus University (Pays-Bas)

Pour la première fois, HEC perd sa place de leader, mais sur le papier uniquement car dans les faits, elle est à l’origine de la fondation du Master supranational CEMS qui arrive en tête. Cette alliance, composée de 28 institutions académiques et de plus de 57 multinationales, délivre le master en Management international (MIM). La forte implication des entreprises dans le programme donne aux étudiants les compétences et les outils nécessaires pour réussir dans tous les secteurs. Ils acquièrent au fil de l’année d’étude une dimension internationale qui leur permet de s’adapter aux changements avec beaucoup plus d’aisance que bien d’autres, explique François Collin, directeur exécutif de la Community of European Management Schools, avant d’ajouter : les salaires de nos diplômés ne cessent d’augmenter.

L’ESSEC et l’EM Lyon gagnent toutes les deux une place (respectivement au 5e et 6e rang). La plus belle performance est signée Reims Management School, qui gagne 7 places et se positionne au 19e rang. Une école seulement disparaît du classement 2009 : l’IAE d’Aix-en-Provence.

Par ailleurs, on notera le bon classement du nouveau groupe issu de la fusion de l’ESC Lille / CERAM, classés respectivement à la 17e et 23e place (+ 6 places). Notre fusion s’inscrit dans une dynamique résolument internationale, via un projet de développement multicampus atypique et innovant : s’implanter là où s’invente le monde économique de demain. La dimension internationale du nouveau groupe, nos programmes, ainsi reconnus parmi les meilleurs au monde, sont autant d’atouts pour conforter nos ambitions , précise Alice Guilhon, directrice générale du CERAM et du nouveau groupe.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici