☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : Les Graduate programmes en banques sont ouverts dès le mois d’août

Manuelle Malot

Directrice Carrière et Prospective de l’EDHEC Business School depuis plus de 15 ans et spécialiste de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, Manuelle Malot a accepté de faire le point avec nous sur les Graduates Programmes dont il convient, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, de préparer le dossier de candidature dès à présent.

eFinancialCareers : Vous venez de publier la deuxième édition du Guide du recrutement international à destination des jeunes diplômés et hauts potentiels. Qu’est-ce qui a changé depuis la première édition ?

Manuelle Malot : Le marché de l’emploi des jeunes diplômés en Europe a retrouvé une forte activité et la guerre des talents a repris. Certaines entreprises, qui avaient suspendu leurs Graduate programmes, les ont relancés, de nouveaux programmes ont été créés, d’autres ont été diffusés plus largement, notamment auprès de jeunes diplômés français. Enfin, des groupes français sont aujourd’hui en pleine réflexion pour lancer leur propre programme.

Ainsi la Société Générale qui avait suspendu son Graduate programme International en novembre 2008 l’a relancé en septembre 2010 et d’autres grandes institutions financières cherchent à compléter leur dispositif VIE avec ces fast track internationaux.

eFC : Finalement, les Graduate programmes sont très sensibles à la conjoncture économique…

M.M. : Les Graduate programmes représentent de véritables investissements sur l’avenir pour les entreprises, importants à la fois en temps, en argent et en notoriété ! Il est donc assez logique qu’en période d’attentisme économique, elles soient à la fois plus prudentes et plus discrètes… L’an dernier j’avais identifié 200 parcours internationaux dans 150 entreprises, le guide 2011 propose 500 parcours internationaux dans 230 entreprises et ne prétend pas à l’exhaustivité !

eFC : Dans votre guide justement, il semble que les programmes en banque et finance soient très majoritaires. Est-il vrai que les Graduates programmes les plus réputés sont ceux des banques d’affaires ?

M.M. : Les banques et institutions financières et les programmes en finances représentent plus de 60 % des programmes.

Les banques d’affaires particulièrement anglo-saxonnes comme Barclays, Goldman Sachs, JP Morgan, Morgan Stanley… en ont fait le fer de lance de leur communication de recrutement et également de leur attractivité.

eFC : Si les Graduates programmes sont d’origine anglo-saxonne, votre guide recense de nombreux pays européens parmi les nouveaux entrants…

M.M. : La mondialisation du sourcing des talents a conduit d’autres pays Européens à proposer des Graduate programmes : l’Allemagne (Allianz, Commerzbank…), les pays Scandinaves, (Norges Bank…) mais aussi la Suisse (Lombard Odier, Pictet Asset) ainsi que Trafigura, Cargill, Dreyfus dans le trading de commodities.

La Suisse est d’ailleurs devenue la deuxième destination des jeunes diplômés en Europe après la Grande Bretagne.

eFC : Quelles sont les différences majeures entre tous ces Graduate programmes ?

M.M. : Il n’existe pas de définition absolue d’un graduate programme et chaque entreprise construit le parcours de ses jeunes diplômés en fonction de ses besoins.

Les Graduate programmes sont généralistes en management ou spécialisés par fonction. Ils durent entre 1 an et 5 ans, le plus fréquemment 2 à 3 ans. Ils proposent des rotations sur plusieurs missions de 6 mois à 1 an entrecoupées de regroupements, de formations techniques et managériales, de coaching par un responsable RH et de mentoring par une cadre dirigeant. Enfin les plus attractifs pour les jeunes diplômés se déroulent sur plusieurs pays.

eFC : Quelle est la date idéale pour postuler à un Graduate programme ? Quel est le processus de sélection et quelles recommandations feriez-vous aux candidats ?

M.M. : Les Graduate programmes en banques sont ouverts dès le mois d’août et les deadlines de candidature arrivent assez vite en novembre. Les procédures de sélection sont particulièrement élaborées : dossier de candidature en ligne / tests d’aptitude et de personnalité / screening téléphonique / assessment centre aux multiples épreuves : entretiens collectifs, mise en situation, présentation orale, études de cas…

L’effet d’apprentissage étant important, les candidats doivent multiplier les candidatures et apporter un très grand soin au dossier : la fameuse application form . Mon guide détaille toutes les étapes de ces procédures mais aussi les principaux critères de recrutement finalement assez homogènes quelles que soient les entreprises !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici