☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Prêt pour votre premier pitch book ?

Que vous fassiez un stage en M&A ou en marchés des capitaux, on vous demandera sensiblement la même chose. Oubliez les réunions au sommet ; vous passerez le plus clair de votre temps devant un ordinateur. Mais que ferez-vous exactement ?
La réponse (vous l’apprendrez très vite de vous-même) tient en un mot : pitch books (présentations de recommandations stratégiques).

La vérité sur les pitch books

Travailler en fusions acquisitions, c’est avant tout conseiller. Ces conseils sont adressés au client sous la forme de présentations comprenant du texte, des tableaux, des graphes et des données extraits de modèles financiers. On appelle ces présentations des books. Mais seuls les books destinés à être présentés directement à des clients potentiels lors de missions de consulting sont appelés pitch books.

Au sommaire

Cela va sans dire, chaque pitch book est différent. Mais si vous avez un exposé à faire à une Société A, cela devrait ressembler à quelque chose comme cela :

· Présentation de la division banque d’affaires de votre banque – exclusivement dans les pitch books et non dans les books classiques. Cette partie comprend des informations sur votre section banque d’affaires, ses derniers grands deals, et une présentation des différentes personnes assistant à la réunion. Le but étant de vendre votre banque au client.

· Informations sur la société : toutes les données intéressantes concernant la Société A ainsi que toutes les cibles potentielles d’acquisition. Cela doit inclure les derniers résultats financiers, la performance de l’action, le topo d’analystes financiers, une liste des actionnaires et une autre des principaux dirigeants. L’objectif est de montrer aux clients à quel point la banque s’intéresse à eux.

· État du marché : infos utiles sur les tendances de marché dans le secteur de la SociétéA, les derniers deals, et l’atmosphère générale des investisseurs. La banque prouve ainsi au client qu’elle est au fait de l’actualité de son secteur d’activité.

· Analyse financière : estimation de la valeur de la Société A et de toutes les cibles potentielles d’acquisition. Impact qu’auraient les différentes options de rapprochement (simple acquisition ou acquisition financée par la dette (LBO), par exemple). C’est le cceur du pitch book, c’est là que la banque expose son point de vue sur ce que devrait être la stratégie de la Société A pour favoriser sa croissance.

Quel est votre rôle ?

Tout d’abord vous devez connaître la hiérarchie des juniors au sein d’une banque d’affaires. Les termes varient légèrement d’une banque à l’autre, mais la structure de l’équipe junior sera la même.

· Analyste : en charge de la plupart des recherches et analyses primaires (0-3 ans d’expérience).

· Associé : contrôle le travail des analystes (3-6 ans d’expérience).

· Vice-président (VP) : définit le contenu et la mise en page du book (6-9 ans d’expérience).

Au cours de l’été, vous aiderez un analyste, et parfois un associé, à préparer des présentations. Au début, on vous demandera surtout un travail de recherche d’informations pour les parties concernant le client et l’état de son marché. Les premières impressions sont déterminantes. Si vous vous débrouillez bien, vous pourrez peut-être faire un peu d’analyse financière vers la fin.

Hazel Schofield a travaillé en tant qu’analyste puis associée dans une banque d’affaires avant de monter son cabinet spécialisé dans le recrutement de jeunes diplômés, Smith Howard.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici