☰ Menu eFinancialCareers

Les formations en trading tentent de s’adapter à la nouvelle donne

Dans l’Hexagone, il existe un réel problème au niveau du contrôle dans les salles de marché. Pour caricaturer, le front-office est constitué de centraliens arrogants, quand le back-office est peuplé d’universitaires, de masters non motivés, constate Thami Kabbaj, ancien trader à Londres et professeur agrégé d’économie à Dauphine (Le nouvel Économiste). Le turnover y est très élevé, personne n’a une vision de long terme et les défaillances sont donc rendues possibles. Les contrôleurs, moins diplômés, moins rémunérés, sont souvent déconsidérés par les traders.

Xavier Bruckert, de Bruckert Finance, conseiller en investissements financiers et ancien trader à Londres, enfonce le clou : Les traders n’ont pas changé, le système qui les entoure non plus. On commence seulement à s’interroger sur le système de bonus qui les pousse au risque. C’est pourquoi certains plaident pour que les formations académiques et professionnelles s’adaptent à la nouvelle donne.

La finance, une affaire de comportement

Cela fait des années que l’on parle d’éthique de la finance dans nos cours , rappelle Georges Castel, directeur des études Eslsca Paris et directeur du Pôle Trading, Finance Négoce & Gestion d’Actifs à l’occasion d’une conférence au dernier salon du trading à Paris. Le mépris institutionnalisé entre le front, le middle et le back-office, ça suffit ! s’indigne cet ancien trader. Ne soyez pas asociaux, montrez-vous coopératifs avec le middle-back office. La finance, ce n’est pas que des mathématiques !

Preuve que les professionnels entendent réagir : un groupe de travail intitulé La recherche et l’enseignement financiers dans le contexte de la crise vient d’être mis en place pour répondre à des problématiques telles que les conséquences de la crise sur les matières enseignées et les sujets abordés dans les formations en finance. Il sera présidé par Alain Cazalé, président de la Société française des analystes financiers (SFAF) et Bruno Sahok, président du Club des jeunes financiers.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici