☰ Menu eFinancialCareers

Finance d’entreprise : PME ou grand groupe, par où commencer ?

Diplôme en poche, vous voilà en quête de votre premier emploi. Les stages vous ont mis sur la piste… Reste à faire le grand pas.

PME versus grand groupe : LE dilemme ! C’est l’une des grandes interrogations des jeunes diplômés, fin prêts à entrer sur le marché du travail. Il est vrai que choisir son premier poste s’avère déterminant pour la suite de votre carrière. Il est souvent difficile de faire un virage à 180°. Sachez qu’à ce stade, les recruteurs font souvent presque plus attention à votre personnalité qu’à vos compétences, votre expérience étant encore limitée.

Des périmètres métiers changeants

Tout d’abord, rappelons que la taille de l’entreprise détermine l’existence de certains métiers. Par exemple, les consolidateurs ne travaillent qu’au sein des grands groupes. De même, le profil de votre potentiel employeur joue sur la nature du métier visé. Les contrôleurs de gestion ont un périmètre d’intervention plus large dans une PME alors que leur fonction s’avère beaucoup plus spécialisée au sein d’un grand groupe , illustre Johan Brucale, directeur de la division Financial Services de Michael Page. Même constat pour les trésoriers.

Grands groupes : une forte spécialisation

A priori, le choix d’un grand groupe paraît plus rassurant. La prise de risque est limitée, souligne Johan Brucale. Et c’est formateur . Daniel Pion, associé chez Deloitte Conseil, abonde dans ce sens : C’est un milieu souvent international, qui offre des perspectives de mobilité intéressantes. Il offre aussi des passerelles entre les disciplines : commercial, informatique, production, RH… .

Le revers de la médaille ? Dans les entreprises multinationales, la finance est plus spécialisée, plus segmentée par métiers. Par conséquent, on bénéficie moins de la global picture.

PME : polyvalence et autonomie

Et c’est ce qui peut justement vous pousser vers une PME. Sachez que les petites structures se montrent souvent très demandeuses et attendent beaucoup de leurs jeunes recrues. Elles conviennent bien si vous vous sentez mature et autonome. Le jeune diplômé aura une vision plus complète des métiers de la finance, mais moins technique et moins approfondie, résume Daniel pion. Il est plus rapidement opérationnel. L’esprit d’initiative est un élément clé. Cela permet d’accéder rapidement à des responsabilités et de participer à la stratégie de l’entreprise. L’épanouissement est assuré , relève Johan Brucale.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici