☰ Menu eFinancialCareers

BNP Paribas et Société Générale recrutent-elles trop de stagiaires ?

Selon le collectif Génération Précaire, certaines entreprises profitent de la crise pour opérer un recrutement massif de stagiaires. Leur nombre serait passé en France de 800 000 en 2006 à 1,2million aujourd’hui, soit une augmentation de 50% en 4 ans. On remarque que de plus en plus d’entreprises prennent des stagiaires au lieu d’embaucher de nouveaux salariés. C’est une main-d’ceuvre flexible et bon marché. Nous ne sommes pas contre les stages mais ils doivent rester un outil pédagogique et non une variable d’ajustement pour les entreprises , explique Guillaume, porte-parole de l’association (L’Express.fr).

Parmi les entreprises montrées du doigt figure notamment BNP Paribas. En trois ans, le nombre de stagiaires a augmenté de 68 % alors que les CDD ont diminué de 35 % et les postes d’auxiliaire de vacance (jobs étudiants) de 23 % , explique Guillaume, porte-parole de l’association, chiffres à l’appui.

GRS

Société Générale passe elle aussi sous les fourches caudines de Génération Précaire, qui lui reproche d’avoir presque doublé le nombre de stagiaires en 5 ans, qui sont passés de 5 346 en 2004 à 9 321 en 2009, tandis que le nombre d’actifs stagne à 43000 et que le nombre de CDD est toujours voisin de 1 600. De là à penser que le nombre de stagiaires permet de compenser les licenciements, il y a un pas que le service DRH de la société générale n’a pas voulu ou osé nous confirmer. Ce qui a évidemment disqualifié la Société Générale pour le prix du cynisme, alors que toutes les conditions étaient réunies, quel dommage ! , souligne l’association.

BNP récolte le prix du cynisme

La banque de la rue d’Antin a eu moins de chances. Pour avoir répondu que 60 % des stagiaires sont recrutés à l’issue de leurs stages , elle se voit affublée du prix du cynisme décerné par l’association. Depuis, la banque n’a pas manqué de riposter. Certes le nombre de stagiaires a augmenté mais ils ne remplacent en aucun cas les salariés. 97 % de nos effectifs sont d’ailleurs en CDI. De plus, certains de nos stagiaires restent à peine un ou deux mois, on ne peut donc pas comparer le nombre de stagiaires avec le reste des employés. Le système de comparaison de Génération Précaire est erroné.

BNP Paribas fait également remarquer que si les CDD ont effectivement baissé, les CDI sont, quant à eux, en hausse de 7 %. Selon la banque, l’augmentation du nombre de stagiaires s’explique surtout par l’accroissement de la demande. Il y a quelques années, les stages obligatoires n’étaient pas aussi répandus qu’aujourd’hui. Nous avons dû augmenter le nombre de postes pour répondre à la demande.

À noter pour conclure que les deux banques françaises ont échappé au prix de l’exploitation , remis à Danone, à qui Génération Précaire reproche notamment de chercher à recruter un stagiaire pour travailler sur le recrutement des… stagiaires. La boucle est bouclée.

commentaires (14)

Comments
  1. Je confirme les dires. Beaucoup trop de stagiaires.
    Un systeme de remunerations biaise: pourquoi 2 stagiaires effectuant les exactes meme taches pour le meme poste devraient etre payes differement pour seul motif d’avoir effectue telle ou telle ecole?
    Et au niveau des taches fournies, on fait bien comprendre aux stragiaires qu’ils sont une main d’oeuvre bon marche. Tout d’abord au niveau du recrutement: vous avez souvent plus de chances d’etre pris si vous avez deja effectue un stage se rapprochant de l’activite (logique diront certains, mais ne perdons pas de vue le but du stage, apprendre et surtout decouvrir!!). Ensuite il arrive frequemment que le stagiaire soit restreint a des taches peu interessantes sans aucun apprentissage ou suivi sur la duree totale du stage.
    Mais reconnaissons bien une chose, les stagiaires en finance sont de loin les moins bien lotis…

  2. Stage = Exploitation
    C’est scandaleux!

  3. – “explique Guillaume, porte-parole de l’association, chiffres à l’appui.” > avec des effectifs qui sont à un quart des effectifs actuels de la BNP, ca commence bien

    – “remis à Danone, à qui Génération Précaire reproche notamment de chercher à recruter un stagiaire pour travailler sur le recrutement des… stagiaires. La boucle est bouclée.” > Danone est loin d’être parmi les seuls. Certaines filiales de la BNP, cité plus haut, font exactement la même chose et ca n’est pas si choquant. Cela permet aux stagiaires RH de toucher vraiment au recrutement.

    – “De là à penser que le nombre de stagiaires permet de compenser les licenciements, il y a un pas que le service DRH de la société générale n’a pas voulu ou osé nous confirmer.” > il ne faudrait peut être pas oublier la quantité incroyable de prestataires externes qui travaillent dans ces entreprises et qui sont eux aussi un bon levier…

    D’une manière générale, cet article manque très fortement de recul. J’ai été moi-même stagiaire (école d’ingénieur renommée) dans plusieurs entreprises dont à la BNP : sujet de stage parfait, encadrement respectueux, salaire intéressant (1900 brut / mois) comme pour la plupart de mes connaissances.

  4. Après vérification dans le bilan social de BNP Paribas, les effectifs mentionnés dans le tableau par Génération Précaire concernent BNP Paribas SA, et non pas le groupe BNP Paribas qui lui employait plus de 205.000 personnes fin 2009.

  5. Vu sur un service des stages d’une grande école : Vous serez formez par le stagiaire que vous remplacerez !

    Dit donc très formateur le stage !

  6. Memes commentaires que la rédaction sur la Societe Generale. Les effectifs mentionnés pour la SG sont eronés. Le rapport annuel montre que le groupe compte maintenant 153,000 employés contre 92,000 en 2004.

  7. Même remarque que précedemment : il s’agit là des effectifs de Société Générale France. D’après le document de référence 2009, les effectifs pour la France étaient de 43 044 (dont 1 758 CDD), contre 163 082 pour le groupe Société Générale.

  8. 1900EUR. C’est pas un poisson d’avril/mai… Vous devez etre quelqu’un de BNP.P. En tout cas on parle pas des extremes exceptions comme votre cas présumé Mr l’ingenieur issu d’une TOP-RANKING “Ecole”, en parle du cas general, Merci.

  9. Et bien la hausse d’effectif dont vous faites reference, refelete certainement le nombre d’intervenants DRHG (pas forcement HR consultants) parmi qui un immeuble “recrutement STAGES’ a ete bati… Enjoy!

  10. Dans une des banques citées, certains poste sont pourvus continuellement par des stagiaires. Postes qui en fait correspondent à des emploi à temps plein. donc oui du cynisme il y en a et ce n’est pas nouveau, oui l’objectif des stages à été détourné et devient une véritable variable d’ajustement, et en plus les premières victimes ne voient pas ou se situe le problème à long terme sous prétexte qu’ils sont bien payés … (voir commentaires plus haut)

  11. c’est clair! non pas que je mette en doute la parole de l’ingénieur mais 1900!!! c’est fort! vivi la prestigieuse école d’ingénieur parce que moi venant aussi d’une bonne école de commerce (pas HEC je vous rassure :-) je ne pourrais jamais oser rêver un tel salaire durant un stage!

  12. Moi aussi j’ai touche la meme idemnite de stage que J (1900/mois et ce n’est pas si rare qd on vient de certaines ecoles de commerce, et c meme pas HEC non plus) mais ca c’est pour les chanceux.

    apres avoir enchaine un an de stage, je ne peux que constater que dans la majorite des cas le stage a perdu toute dimension pedagogique et que le stagiaire ne sert qu’a faire ce que personne ne veut faire (et oui meme pour 1900€/mois on peut vous demander de passer la journee a faire des photocopies ou vous laissez mourir d’ennui jusqu’a connaitre par coeur lemonde.fr ou les news Facebook).

    Meme si les stages vous permettent d’apprendre sur le fonctionnement des entreprises, je suis devenue profondement anti-stage et je desespere deja a l’idee de devoir faire un stage de fin d’etude car personne ne voudra directement me proposer un CDI des la sortie d’ecole…

  13. Excellent article et tellement vrai!

  14. ce qui surtout dépromant (et je fais parti du top ranking ecle d’ingénieur dont on parle plus bas) c’est quand à la fin de ton stqge on te propose une embauche en VIE…merci la logique, on crée deux castes de stagiaires, dont une supérieure qui coute encore moins chère à l’entreprise puisque c’est un fond de l’etat qui nous paye…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici