☰ Menu eFinancialCareers

Les banques embauchent-elles toujours les jeunes diplômés ?

Les résultats de l’enquête 2008 sur l’insertion des jeunes diplômés, réalisée par la Conférence des Grandes Écoles (CGE) au premier trimestre, sont encourageants. Les diplômés 2007 d’écoles de commerce et d’ingénieurs n’ont pas eu du mal à trouver un emploi. Le taux net d’emploi est de 89 %, toutes écoles confondues, et 57 % des juniors interrogés avaient même signé un contrat avant d’être disponibles. Surtout, malgré la crise financière déclenchée l’été dernier, la banque-assurance reste le premier secteur à embaucher les diplômés d’écoles de management (18,8 % de la promotion 2007), en légère baisse toutefois par rapport aux chiffres de la précédente étude (- 1,2 %). Signe que les temps changent ?

RAS !

Sur le terrain, on ne mesure aucun changement. Aucun process n’a été stoppé, les banques n’ont absolument pas fermé les vannes du recrutement, et montrent toujours un vif intérêt à l’égard des jeunes diplômés , témoigne Manuelle Malot, directrice Prospective et Carrière pour le groupe Edhec.

Même son de cloche chez HEC, où environ 30 % des étudiants de la promotion 2007 ont été embauchés dans la finance. La crise impacte les banquiers seniors mais n’est pas et ne devrait pas être dommageable pour l’emploi des jeunes diplômés , pressent Bérangère Pagès, directrice des Relations Entreprises à HEC.

Langue de bois

Les forums Finance, que les écoles organisent généralement à l’automne, sont presque bookés. Les banques continuent à vouloir y être présentes. Mais certaines voix critiques se demandent si ces évènements ne se résument pas à de la simple communication. La langue de bois n’étant pas étrangère aux établissements bancaires ! , note l’un de nos interlocuteurs. Le discours est peut-être en effet un peu moins enthousiaste, et les postes en front-office un peu moins nombreux , nuance Manuelle Malot.

Un campus manager en charge du recrutement des jeunes diplômés d’une grande banque d’investissement française nous a donné son éclairage, de manière anonyme : On continue à recruter, notre secteur ne peut pas se permettre de ne pas embaucher de jeunes diplômés. En revanche, les portes sont moins grandes ouvertes, transformer un stage en emploi est plus difficile, il y a plus d’étapes, plus de contrôles… Exit les prévisions d’embauches à l’année, les chiffres sont réévalués tous les trimestres. Et le chiffre d’une baisse de 20 voire 30 % d’offres disponibles sur le marché dans les prochains mois ne lui semble pas irréaliste.

Féroce compétition

Les étudiants des grandes écoles ressentent les effets de la crise de plein fouet. Même la recherche de stages est plus difficile , confirme Nicolas Evin, président du Club Finance Paris qui regroupe 10 associations d’écoles (Essec, Polytechnique, HEC, etc.). Pour lui, les banques n’ont pas fermé les robinets mais la compétition s’est nettement renforcée, surtout du fait du nombre croissant d’étudiants intéressés par la filière : La médiatisation des scandales financiers expose la réalité des rémunérations parfois astronomiques des métiers du front-office, attirant nombre d’étudiants vers ces métiers, et ce malgré la crise.

L’étude CGE enregistre un tassement des rémunérations : la hausse moyenne des salaires de cette année, tous secteurs confondus, est inférieure à 2 %, soit à peine au niveau de l’inflation. En France, les banques absorbent moins la crise par une réduction des effectifs que par un tassement des rémunérations variables et une réduction de la mobilité , confirme Michel-Henry Bouchet, directeur du Master of Science in International Finance à la CERAM Business School. Les formations les plus impactées sont les hyper-spécialistes ou les généralistes. Les banques veulent de bons techniciens dotés d’une bonne compréhension des marchés, de la gouvernance et de la régulation , assure ce professeur. Ses étudiants, qui travaillent notamment beaucoup sur les problématiques de risques et de compliance, n’ont aujourd’hui aucun souci à trouver un emploi.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici