☰ Menu eFinancialCareers

Guide pratique de la recherche d’emploi dans une banque d’affaires anglo-saxonne

Obtenir un emploi dans une banque d’investissement n’est pas facile. En moyenne, les banques sont supposées recevoir 60 candidatures par poste. Dans certaines d’entre elles, la proportion est même beaucoup plus élevée. En période de croissance, UBS estime qu’il y a eu 95 demandes pour chacune de ses offres, tandis que Société Générale reconnaît qu’elle a reçu quelque 350 000 candidatures pour finalement ne retenir que près de 2 400 diplômés.

Obstacle 1 : Le dossier de candidature et le CV

Près de la moitié des candidats seront éliminés dès ce premier stade , explique Sarah Crawford, responsable du recrutement des jeunes diplômés de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) chez Goldman Sachs.

Où les candidats se trompent-ils donc ? Un mauvais anglais et c’est l’échec assuré. Fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation peuvent également être une véritable pierre d’achoppement , avertit le responsable du recrutement des jeunes diplômés dans une autre grosse banque d’investissement américaine.

Se contenter de remplir invariablement les dossiers de candidature avec un copier /coller de vos réponses peut s’avérer tout aussi périlleux. Des candidats se sont ainsi illustrés pour s’être trompés de noms de banques en passant d’un formulaire à l’autre.

Chaque formulaire que vous remplirez exigera un effort et de l’attention – les banques veulent savoir pourquoi vous postulez chez elles en particulier, et pourquoi pas chez un concurrent ! Pour cette raison, mieux vaut cibler vos dossiers de candidature sur un nombre relativement restreint d’organisations au lieu de tirer partout. La société de recherche Trendence affirme que certains des étudiants les plus brillants ne postulent qu’à trois ou quatre places.

Ne vous attendez pas à ce que le processus de recrutement soit le même pour toutes les banques. Certaines, comme Goldman Sachs et Barclays Capital, utilisent généralement un formulaire que vous remplissez en y ajoutant votre CV et une lettre de motivation. D’autres s’appuient sur le seul dossier de candidature en ligne, beaucoup plus approfondi.

Si l’accent est mis sur votre CV, assurez-vous qu’il est simple, facile à lire et expliquez précisément comment vous pouvez apporter une valeur ajoutée à une organisation. Ne vous contentez pas d’énumérer simplement vos expériences professionnelles, mais insistez sur des points précis : dites ce que vous avez fait et comment vous y êtes parvenu.
Réfléchissez au projet spécifique que vous avez été chargé d’entreprendre ou pour lequel vous avez joué un rôle clé. Quelle a été votre contribution ? Comment s’est déroulé l’ensemble du projet ? Avez-vous respecté les échéances, les volumes et les objectifs ? Mieux encore : avez-vous dépassé les objectifs ou les attentes ? , conseille Paula Hewitt, spécialiste senior dans les services financiers au sein de la société Fuller CV.

Obstacle 2 : Le test de calcul

Les banques utilisent de plus en plus des tests, qui sont normalement en anglais, afin de vérifier si les candidats sont à l’aise avec les chiffres. Certaines utilisent aussi des tests linguistiques pour évaluer la capacité des candidats à penser logiquement en anglais.

Les personnes qui postulent chez Barclays Capital, par exemple, doivent compléter un test chronométré de calcul et de raisonnement verbal, très en amont dans le processus de sélection.
Parfois, en plein milieu du test, des étudiants décrochent leur téléphone qui sonne en nous disant que c’est leur petite amie qui a appelé. Mais pourquoi leur téléphone était-il allumé et pourquoi ont-ils répondu ? Ils ne réalisent qu’au bout d’un quart d’heure avant la fin du test que le moment est grave et que le temps est compté, mais il est alors trop tard , explique un responsable du recrutement en charge des jeunes diplômés.

Même si vous ne pouvez pas réviser les tests psychométriques, cela pourrait néanmoins vous servir de savoir comment ils fonctionnent. Le bureau de placement de votre université devrait être en mesure de vous aider à les préparer en avance. À ce sujet, eFinancialCareers.com offre des exemples de tests numériques sur son espace Jeunes Diplômés.

Essayez de bien vous entraîner avec les tests psychométriques, avant de passer à l’étape suivante. Les candidats qui échoueront ne seront à ce stade pas retenus. Ces tests permettent d’éliminer généralement 50-60 % des candidats.

Obstacle 3 : L’entretien

Mieux vaudrait parler d’entretiens au pluriel, la plupart des banques faisant passer plusieurs entretiens à chaque étudiant.

La majorité effectuera au moins deux séries d’entretiens – un examen préalable avec les ressources humaines, suivi par un autre plus approfondi avec les responsables hiérarchiques.

Certaines banques, comme Société Générale et Barclays Capital, font passer des entretiens téléphoniques pour sélectionner les candidats avant de les rencontrer en face à face.

À quoi vous attendre au cours d’un entretien téléphonique ? Les questions touchent généralement la fonction pour laquelle vous postulez et l’industrie financière, et ne sont pas trop techniques. Ainsi, par exemple, vous pouvez être amené à discuter d’un aspect particulier de la banque d’investissement , explique le responsable du recrutement des jeunes diplômés au sein d’une banque.

Lors d’une première entrevue, les banques veulent s’assurer que vous êtes réellement motivé pour faire carrière dans le secteur bancaire et avez un bon bagage culturel. Vous pouvez être sûr que l’on va vous poser des questions sur vos objectifs et votre motivation. À la question : feriez-vous un bon chef d’équipe, nous ne voulons pas de gens qui nous donnent des réponses tout droit sorties des manuels scolaires, mais nous attendons une discussion naturelle avec des exemples concrets , explique un autre responsable du recrutement des jeunes diplômés.

Dans les rencontres suivantes, les banques testeront vos aptitudes techniques. Par exemple, un candidat qui veut devenir vendeurs fixed income peut se voir poser la question suivante : comment les prix des obligations évoluent en fonction des taux d’intérêt et pourquoi ?

Si vous passez le second round d’entretiens chez Goldman Sachs, vous pourriez être soumis à une demi-douzaine d’entretiens d’une durée comprise entre une demi-heure et une heure. Vos interlocuteurs seront probablement des associés (des banquiers juniors avec quelques années d’expérience) susceptibles de poser des questions afin de tester vos connaissances mathématiques, commerciales et techniques (par exemple, Jusqu’où pensez-vous que les prix du pétrole vont augmenter ? ).

Si vous voulez réussir à l’entretien, vous devrez vous assurer de pouvoir répondre aux questions autour des raisons pour lesquelles vous voulez ce travail particulier dans cet établissement bien précis. Assurez-vous que vous savez exactement ce que le travail implique (par exemple, en demandant à des anciens, en posant des questions aux représentants des banques lors de manifestations autour des campus, ou en regardant quelques-uns des profils dans notre section profils sectoriels ). Et assurez-vous que vous êtes à jour avec les événements qui concernent la banque dans laquelle vous postulez. Lisez la presse financière et vérifiez les rapports trimestriels de la banque disponibles sur son site Internet.

Pour plus d’informations sur ce qui vous attend, n’hésitez pas à lire notre sélection de questions et réponses à des entretiens envoyées par certains de nos lecteurs.

Obstacle 4 : Le centre d’évaluation

L’idée ici est d’examiner les candidats dans des conditions qui se rapprochent de celles du travail qu’ils seront amenés à faire. Certaines banques comme Goldman Sachs ne font pas d’assessment centers mais beaucoup d’autres banques y ont recours.

Les centres d’évaluation se déroulent généralement sur une seule journée et incluent un autre entretien, un test numéraire, ainsi que d’autres formes de tests psychométriques, une discussion de groupe et une présentation.

En moyenne, 12 candidats participent, mais parfois jusqu’à 30 seront présents. Typiquement, 25-50 % des participants se voient offrir un emploi. Par contre, certaines banques demandent aux candidats pas assez performants de quitter le centre en milieu de journée.

Au centre d’évaluation, les tests psychométriques sont susceptibles d’être beaucoup plus poussés que ceux de l’étape du formulaire de candidature. Dans le cadre d’un deuxième round, soyez prêt à remplir les tests de raisonnement logique et verbal. Dans les tests de raisonnement logique, on vous donnera une phrase et une série de propositions en vous demandant lesquelles découlent logiquement de la phrase initiale. Dans les tests de raisonnement verbal, on vous demandera de regarder une pile de documents écrits – un épais rapport d’entreprise par exemple – et on testera la façon avec laquelle vous comprenez les points clés. Si vous posez votre candidature pour une banque américaine, ces tests seront en anglais. Nul besoin de rappeler que vous aurez donc besoin de parler cette langue couramment.

Une fois que vous avez passé à travers les filets des tests psychométriques et autres entretiens, la partie la plus difficile du centre d’évaluation sera probablement la discussion de groupe. Environ six candidats doivent résoudre ensemble un problème dans un laps de temps qui leur est imparti. L’épreuve de groupe consiste en partie à observer la façon dont vous interagissez dans un environnement d’équipe. Si vous êtes calme et timide, par conséquent, assurez-vous de dire quelque chose ! Et si vous êtes fort et dominateur, assurez-vous que vous ne parlez pas tout le temps ni que vous dévalorisez les autres.

Dans la présentation, les candidats sont normalement invités à analyser des données et à les utiliser pour présenter un argument convaincant sur un point particulier. Parmi les fautes à éviter : ne pas réussir à identifier les points évidents, présenter une argumentation faible et changer de point de vue devant l’adversité.

Le contenu des centres d’évaluation et les présentations varient d’une banque à l’autre. Chez RBS, par exemple, on a demandé à un candidat pour un poste opérationnel de faire une présentation sur Comment la crise financière a frappé l’Asie ? et il a eu un exercice de groupe autour d’une entreprise fictive chargée de sélectionner des événements sportifs à parrainer.

Chez JPMorgan, on a demandé à un candidat en banque de financement d’imaginer qu’il était employé dans une nouvelle banque qui avait des problèmes de démarrage après une fusion, puis de faire un exposé sur la façon dont il pensait les résoudre. Pour l’exercice de groupe, on lui a demandé de regarder où implanter une équipe de support informatique – Bombay, Bournemouth ou Londres – ainsi que la façon de financer certains projets.

commentaires (1)

Comments
  1. Suite à des tests au coeur d’une banque (LCL et CA) j’eus réussi les tests écrits et ensuite l’entretien se passa bien. Néanmoins à la sortie des entretiens ils se choquèrent de ma démarche boiteuse à mon âge. De fait je n’ai pas eu la chance d’avoir le poste qu’a eu le fils du sous-directeur de LCL qui a échoué à la seconde moitié des tests.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici