☰ Menu eFinancialCareers

L’université à la rescousse de la banque de détail ?

Le secteur bancaire est courtisé par les diplômés d’école de commerce et d’ingénieurs, excepté la banque de détail. Les recruteurs s’appuyent sur l’université… sans succès.

L’an dernier, près de 20 % des diplômés des écoles de commerce ont intégré le secteur bancaire, qui est par ailleurs le deuxième secteur recruteur d’élèves ingénieurs , explique Jean-Pierre Lorenzi, directeur général de l’Institut de formation du Crédit Agricole Mutuel. Problème : ces derniers sont surtout attirés par les marchés de capitaux et la banque d’affaires.

Or, c’est la banque de détail (retail banking) qui a, de loin, les plus gros besoins en recrutement. D’où l’idée de mettre en place des initiatives visant à attirer des élèves provenant d’autres filières, notamment universitaires (lettres, histoire, mathématiques…), qui traditionnellement manquent de débouchés. Parmi elles, l’opération Phénix, lancée en février dernier par PricewaterhouseCoopers et le Medef, n’a pas donné le résultat escompté.

Cette opération visait à proposer à des étudiants de la filière générale de nous rejoindre après avoir suivi une formation de remise à niveau en économie et finance de 350 heures , explique Pierre-Yves Demoures, directeur des ressources humaines de la banque de détail France au sein du groupe Société Générale, partenaire de l’opération avec HSBC. Pourtant assorties d’une promesse d’embauche en CDI, les formations qui ont démarré en octobre sont loin d’avoir fait le plein de candidats. S’il a été aisé de convaincre les candidats de rejoindre la BFI, les RH ou la maîtrise d’ouvrage, seuls un ou deux candidats ont postulé pour la banque de détail ! , reconnaît Véronique Leenhardt, responsable recrutement et relations écoles chez HSBC. Officiellement, le manque de temps expliquerait cet échec, si bien que la communication autour de l’édition 2008 commencera dès le mois de janvier.

commentaires (2)

Comments
  1. Personnellement, j’ai un parcours de juriste et je suis actuellement en formation à AUDENCIA (MASTERE MAnagement et Compétences Internationales) et je suis très interéssée par la banque de détail mais je suis confrontée à certaines difficultés (juriste et pas parcours finance) qui ne me donnent pas accès à ces postes à responsabilité.

  2. Personnellement, étudiante en M2 Economie à Paris1, je n’ai pas eu connaissance du Programme Phénix 2007. j’espère qu’il y aura davantage d’informations et de communication sur le prochain projet.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici