☰ Menu eFinancialCareers

Après les business games, place aux serious games !

Destinés à séduire les jeunes diplômés, les business games ont toujours le vent en poupe dans les grandes banques françaises, à l’instar de BNP Paribas (Ace Manager), Société Générale (Citizen Act) ou encore Crédit Agricole et HSBC (Euromanager). Mais une nouvelle étape vient d’être franchie avec l’apparition de jeux aidant les jeunes cadres à découvrir les métiers de la banque et comprendre la logique bancaire.

Première à ouvrir le bal, BNP Paribas avec StarBank the Game disponible en ligne depuis mars 2009. Le succès a tout de suite été au rendez-vous puisque trois mois après son lancement, sur les 51 000 visiteurs, 30 000 sessions de jeu ont été enregistrées.

L’approche innovante du serious game est un véritable levier pour l’apprentissage du fonctionnement de la banque dans le processus d’intégration des nouveaux arrivants, explique Valérie Belhassen, responsable adjointe de la formation chez BNP Paribas. Pour compléter cette formation, une base de connaissances décrivant l’organisation du groupe, ses activités et ses métiers est également proposée. Car contrairement aux formations à distance de type e-learning, chaque serious game est développé dans le but d’atteindre des objectifs pédagogiques précis : entraînement aux entretiens, comportement vis-à-vis des clients…

Des jeux promis à un bel avenir

Pour développer un serious game, il faut compter un budget minimal de 150 000 euros, et jusqu’à 1 million pour les plus sophistiqués , indique Yves Dambach, PDG fondateur de KTM Advance qui a conçu Starbank (Les Échos). Compte tenu de la taille du groupe, ce type d’approche est extrêmement rentable , poursuit Monique Benaily, responsable adjointe de la formation de BNP Paribas.

Preuve que les serious games ont de beaux jours devant eux : certaines banques nous ont demandé de chiffrer un projet de serious game autour de thématiques issues de la crise, explique Sébastien Beck, directeur exécutif de Daesign (L’Agefi.fr). Des questions se sont en effet posées au niveau de la formation sur la manière, par exemple, de désamorcer un conflit avec un client mécontent.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici