☰ Menu eFinancialCareers

Incertitudes concernant les Bonus 2004 suite aux pertes en fixed income

Vous vous demandez quel sera votre bonus cette année? Votre patron aussi. Presqu’un tiers des banques ne connaissent pas encore le bonus qui doit être versé à la fin de l’année compte tenu de la baisse des revenus de l’activité fixed income au dernier trimestre limitant ainsi les perspectives de bonus.

Un sondage réalisé par la SIA (Securities Industry Association) a constaté que 31,5% des banques n’étaient pas encore fixée sur le montant des bonus. Ce chiffre est supérieur au pourcentage de l’année dernière puisque une étude similaire avait révélé que seules 13,2% des personnes interrogées étaient incapables de prévoir les changements de bonus. Le sondage de la SIA avait interrogé 90 banques, soit un personnel de presque 122.000 personnes.

La mauvaise nouvelle pour ceux qui espèrent une augmentation est que 31,5% des banques prévoient que les bonus de cette année seront les mêmes que ceux de 2003. Presque 20% prévoient des bonus légèrement supérieurs, 9% des bonus légèrement inférieurs et 4,5% des bonus très inférieurs. Seuls 2,2% comptent sur des paiements très supérieurs.

Alan Johnson, spécialiste de la compensation à Wall Street, prévoyait le mois dernier que les bonus de Wall Street augmenteraient en moyenne de 15% en 2004. Suite à l’annonce de résultats mitigés pour le troisième trimestre par Bear Stearns, Goldman Sachs, Morgan Stanley et Lehman Brothers, il a affirmé qu’il maintenait ses prévisions: les sociétés font toujours de l’argent. Elles n’en perdent pas.

Le sondage de SIA suggère cependant qu’il y a eu une perte de confiance. En 2003, presque 30% des personnes interrogées prévoyaient que les bonus augmenteraient suite aux faibles versements de l’année précédente. Cette année, ce chiffre est plus proche de 20%.

Selon Vasco Moreno, analyste chez Keefe Bruyette & Woods à Londres, l’incertitude qui n’est pas prise en compte par la SIA concerne les divisions de fixed income : la grande question est combien de temps les fixed income pourront continuer à affecter les bonus des autres divisions. Après deux premiers trimestres exceptionnels, les fixed income ont fait moins bien les trois derniers mois. Chez Morgan Stanley, par exemple, les ventes de fixed income et les revenus échangés ont baissé de 35% au troisième trimestre.

En 2003, la SIA a constaté qu’à Wall Street, les bonus étaient en moyenne compris entre 19,2% du salaire de base dans une petite société, 29,4% dans une société de taille moyenne et 35,8% dans les plus grosses. Ce que représenteront les bonus cette année est la question que chacun se pose.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici