☰ Menu eFinancialCareers

Le moment de vous excuser ?

Beaucoup d’entre vous l’expérimentent au quotidien : révéler son identité professionnelle est devenu un véritable calvaire. Endosser le rôle du méchant banquier , qui a mis le monde entier dans la panade, n’est pas super fun. Plutôt que de vous terrer et de ne traîner qu’avec vos compères, avez-vous déjà pensé aux excuses ?

C’est en tout cas ce que vous conseillent des chercheurs qui se sont sérieusement penchés sur les vertus d’un mea-culpa public. Rien de mieux pour regagner la confiance des clients, des actionnaires et de l’opinion publique, bref tourner la page (Reuters).

Pour Steven Friel, spécialiste du contentieux dans le cabinet de conseil juridique David Arnold Cooper, les actes comptent cependant davantage que les mots : Savoir que quelqu’un renonce à son bonus vaut toutes les excuses. Vous vous dîtes : mon bonus vaut bien quelques excuses ? Eh bien, attention, l’équation n’est pas si simple : 1) les excuses doivent être sincères pour être efficaces et 2) offrir des excuses publiques pourrait vous rendre vulnérable à des poursuites judiciaires. Sur ce point, toutefois, les avis sont partagés. Selon certains chercheurs qui s’appuient sur des exemples dans le milieu médical, des excuses pourraient vous donner totale absolution. Alors prêt à vous jeter à l’eau ?

commentaires (9)

Comments
  1. Le sujet a l’air léger comme ça, mais en fait c’est assez juste. Regardez DSK, des excuses publiques et plus que généreuses (il s’est presque excusé auprès de la terre entière) lui ont valu l’absolution de tous, y compris de sa femme. Charles Milhaud, le président du directoire de la Caisse d’Epargne, euh… là c’est différent, il a perdu son poste.

  2. Bonus vs excuses : y’a pas photo ! Malheureusement, dire pardon (au fait pourquoi ???) à mon boss ne m’aidera pas à obtenir un meilleur bonus voire un bonus tout court…

  3. la mauvaise réputation des banquiers ne datent pas d’aujourd’hui. On ne fait pas ce métier pour se faire aimer mais pour l’argent. Ceux qui ont du mal avec ça vont devoir s’y faire : quand les gens ne vous sont pas hostiles ils sont jaloux pour le train de vie que vous avez ! Le revers de la médaille en somme. Pour ceux qui gagnent pas bien leur vie par contre, je vois pas l’interet de rester dans le secteur

  4. Faire un mea culpa, c’est très à la mode : tout renier et s’excuser pour des trucs que d’autres on fait…On peu aussi remonter aux Romains et leur demander de s’excuser d’avoir envahi la Gaulle…Après les politiques, les financiers ?
    Plus sérieusement l’article me semble assez naïf…

  5. Je te plains Nestor 16…

  6. je m’excuse…..

    Maintenant je peux avoir mon bonus ?

  7. mais qui paie les bonus….. ?

    Et quelle est la valeur créer par la profession bancaire?

    Et est elle valorisé correctement :):)

  8. Allez et dans la foullée on peut aussi pondre un discour du genre “j’ai changé” lol.

  9. OK posons le pb autrement, serait-on prêt à renoncer à notre cher bonus pour sauver notre banque?? Là, la réponse est moins évidente…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici