☰ Menu eFinancialCareers

Une journée avec le responsable technologie des dérivés de crédit de Citigroup

05h30 Ma journée commence assez tôt. J’habite dans le Surrey, un comté verdoyant en dehors de Londres à une demi-heure de transport de la City. J’avais une heure de transport quand j’habitais New York; j’ai donc l’habitude des trajets. Le réseau ferré britannique est un petit moins fiable qu’aux USA : quand il y a des problèmes, les retards sont plus importants. Mais ici les sièges sont rembourrés et pas en plastique, je patiente au moins dans un certain confort !
7h10 Je saute dans le train et j’allume mon ordinateur portable, soit pour travailler soit pour écouter une nouvelle leçon de japonais.
8h00 J’arrive habituellement au bureau à 8h. Je dirige une équipe basée à la fois à Londres et à New York, qui élabore des solutions technologiques pour le trading et la gestion des risques des dérivés de crédit. Je ne suis pas vraiment basé dans la salle des marchés, mais étant en contact étroit avec les traders et les gérants de dérivés de crédit, j’y passe beaucoup de temps.
08h05 La première chose que je fais est de lire mes emails et m’assurer que les systèmes fonctionnent correctement. Une ou deux fois par mois j’ai des problèmes mineurs à traiter qui se sont produits dans la nuit. Les traders de Londres ont tendance à travailler plus tard que moi. De plus, les traders de Citigroup basés à New York finissent cinq heures plus tard, aussi je préfère m’assurer que rien ne s’est passé en mon absence.
08h27 Ce matin un trader s’est plaint de la lenteur du système à produire un rapport de risque. Les dérivés de crédit sont des produits complexes et les calculs de risque d’une transaction ou d’un ensemble de transactions peuvent prendre toute la nuit. Mais dans certains cas (comme celui ci), cela peut être encore plus long. Cela pose problème car les traders ont besoin de ces rapports pour gérer leurs opérations de couverture.
Dans le cas présent, le problème est lié à l’alimentation des données du jour. Je suis soulagé dans la mesure où cette alimentation n’affecte pas directement leur activité de trading. Il va falloir ausculter le système et développer un nouveau processus pour éviter que ce genre de problème ne se reproduise.
8h30 On élabore un projet pour améliorer certains codes et résoudre ce problème afin d’éviter qu’il ne se reproduise. Les traders en sont alors informés. Il est essentiel de tenir les traders au courant des sujets importants pour que le desk fonctionne harmonieusement.
8h45 L’alimentation de données a été corrigée et le desk en est informé.
9h00 Je passe en revue les dernières actualités technologiques sur plusieurs sites Web : slashdot.com, creditmag.com, wallstreetandtechnology.com, theinquirer.net, et naturellement efinancialnews.com. Ceci me permet de m’informer sur les nouveaux fournisseurs de produits et sur les derniers développements de l’industrie des dérivés.
9h30 Je m’assure que les descriptifs de projet, les documents de développement et les plannings sont prêts.
10h00 Au-delà de mon activité de pompier qui doit résoudre les problèmes qui surgissent au quotidien, mon rôle est aussi prospectif. Il s’agit d’étudier les façons d’adapter la technologie existante à de nouveaux produits, et d’en développer de nouvelles. Ce matin j’ai prévu une réunion hebdomadaire pour discuter des améliorations possibles de l’application existante.
12h00 Je discute avec un trader sur la façon dont on peut améliorer l’application.

13h00 Revue des développements, essais, et plans de déploiement. Quelqu’un débarque dans mon bureau pour me demander conseil sur sa carrière.

14h00 New York ouvre à 14h, je contacte un de mes développeurs pour faire le point sur l’avancement de ses travaux et pour m’assurer que tout fonctionne correctement.

14h25 Je finis habituellement de déjeuner à 14h25 juste avant la fermeture de la cafétéria à 14H30. Je me dépêche et je ramène mon déj au bureau. Je finis rarement mon repas vu qu’il y a toujours une centaine de choses à faire : un rapport ad-hoc, rassembler les bonnes ressources et informations sur les projets à venir, s’assurer que nos applications tournent bien sur le desk.

14h30 Un des développeurs a besoin d’aide pour résoudre un problème épineux.

15h Court rendez-vous téléphonique avec le responsable mondial des dérivés de crédit basé à NYC.

15h30 Réunion avec le responsable du trading et de la recherche pour parler du ‘workslate ‘- un terme utilisé pour désigner notre plan de travail stratégique au sein de notre département systèmes d’information.

16h45Cet après-midi je prends le temps de travailler sur le pricing d’un nouveau type de transaction dont je prévois ensuite l’intégration au système. Cela suppose de travailler étroitement avec les traders et l’équipe de recherche. Les dérivés de crédit structurés sont tellement complexes que le management a autant besoin de comprendre les produits que la technologie pour pouvoir choisir les meilleurs systèmes et les meilleures solutions.

17h Point d’avancement sur les développements et vérification des changements de code.

18h Aujourd’hui j’interviewe un candidat pour un poste de spécialiste technique. Il a été sondé au préalable par téléphone pour savoir s’il avait les connaissances techniques de base nécessaires. Aujourd’hui je lui fais passer un entretien plus formel et plus fouillé. Il est difficile de trouver des personnes avec une réelle expérience des dérivés. C’est pourquoi j’espère que ce candidat est aussi bon qu’il le prétend. Si cela se passe bien, la prochaine étape sera de lui faire rencontrer les traders et le reste de l’équipe des dérivés de crédit.

19h15 Je revois mon programme pour voir s’il y a des travaux en suspens ou des papiers à remplir.

J’apprécie de partir vers 18h mais je me reste souvent au bureau jusqu’à 20h quand c’est nécessaire. Si des problèmes surviennent à New York, je travaille souvent à la maison.

Une fois par semaine, je fais du tir à l’arc. J’en faisais beaucoup avant et je m’y suis remis il y a quelques mois. Je n’atteins pas encore souvent le centre de la cible, mais je suis d’un naturel optimiste. Le tir à l’arc exige de la régularité et de la concentration, deux qualités que j’espère avoir!

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici