☰ Menu eFinancialCareers

Prévision 2006: les secteurs en vogue pour la nouvelle année

En Europe: banquiers utilities , immobilier et produits dérivés à la fête.

Quels seront les secteurs clés en terme de recrutement pour l’année 2006 ? Tout dépend du pays considéré.

En France, Sophie Wigniolle du cabinet Eric Salmon & Partners à Paris prévoit un besoin important en banquiers utilities (secteur énergie, services aux collectivités et infrastructures) tandis que la privatisation partielle d’Electricité de France attire l’attention sur le secteur. Antoine Morgaut, directeur du cabinet de recrutement Robert Walters à Paris, prévoit quant à lui une demande accrue en banquiers M&A et corporate : l’augmentation de l’activité a été absorbée par les professionnels déjà dans le domaine mais de nouvelles embauches devraient être nécessaires dès l’année prochaine. Antoine Morgaut ajoute que le recrutement en equities devrait également faire son grand retour après quatre années assez calmes.

A Londres, Armstrong International attend une demande importante en analystes quant dans le domaine des produits de crédit dérivés.

A Francfort, les recruteurs prévoient un besoin en spécialistes de produits dérivés actions tandis que des institutions telles que la Royal Bank of Scotland se feraient une place sur le marché allemand.

En Italie, c’est le secteur immobilier qui sera à l’honneur selon Alberto Gavazzi, consultant responsable de la division finance chez Russell Reynolds: les banques italiennes ont besoin de professionnels spécialisés en immobilier. Quelques acteurs doivent encore renforcer leurs compétences dans ce domaine. Pour Sergio Zanetta, associé au sein du cabinet de recrutement italien Proper Transearch, le recrutement italien en private banking devrait rester soutenu. Macquarie Bank a ouvert des bureaux en Italie l’année dernière et devrait continuer à embaucher dans le courant 2006.

Wall Street : M&A, trading propriétaire, produits dérivés actions

Gary Goldstein, directeur général du Whitney Group à New York, prévoit un recrutement soutenu en professionnels seniors des fusions-acquisitions, la préférence allant aux spécialistes ayant acquis une expérience dans de grandes institutions financières. Selon lui, les professionnels financiers de la couverture seront également demandés, et ce d’autant plus que le secteur du private equity est en plein boom.

Richard Lipstein, directeur chez Boyden Executive Search à New York, prévoit que les recruteurs américains spécialistes de la corporate finance privilégieront les secteurs des technologies et des télécoms. Le secteur des technologies est en train d’arriver à maturité et les sociétés vont devoir faire des acquisitions, explique-t-il. Les banques vont donc devoir recruter des professionnels pour faire face à cette nouvelle tendance.

Mike Karp, directeur de Options Group, prévoit quant à lui du mouvement dans le domaine du trading propriétaire. Des banques telles que CSFB, Merrill Lynch, UBS et Morgan Stanley cherchent à asseoir leurs compétences en trading propriétaire. Cela risque pourtant de ne pas être facile : les bons candidats sont difficiles à trouver et les hedge funds vont se battre pour recruter les meilleurs éléments. Il ajoute que parmi les autres secteurs en vogue, on retrouvera les trading et sales de produits dérivés actions dans la mesure où des banques telles que BNP Paribas, Deutsche Bank, UBS et Wachovia cherchent à se développer dans ce domaine.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici