☰ Menu eFinancialCareers

60 embauches prévues à l’AMF d’ici fin 2010

Le mot régulation donne quelquefois de l’urticaire aux banquiers, surtout lorsque l’on parle de la renforcer. Un mal pour un bien? Oui, surtout pour l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) dont le rôle est actuellement au cceur de l’examen du projet de loi de régulation bancaire et financière au Parlement (lexpress.fr).

Contrôle des agences de notation, supervision des fonds spéculatifs, pouvoir de sanctions en matière d’abus sur les produits dérivés, voire sur les ventes à découvert… Voilà une petite sélection des nouvelles missions que l’AMF aura bientôt à endosser.

Qui dit nouvelles prérogatives, dit nouveaux moyens, y compris humains. Obtenir des ressources suffisantes pour être à la hauteur de ses nouvelles missions, c’est précisément ce que l’AMF plaide actuellement auprès de Bercy.

Une attention particulière aux activités de banque de gros

En attendant une réponse, le gendarme des marchés financiers a pris les devants. L’autorité compte aujourd’hui 400 collaborateurs et demain 450 dans le cadre de son nouveau plan stratégique, lit-on sur son site Internet.

Le Financial News, ce matin, indiquait que ce serait plutôt 60 personnes qui seraient recrutées, et ce d’ici à la fin de l’année. Une information que nous a confirmé l’AMF.

Dans le passé, nous n’avons pas porté suffisamment d’attention aux activités de banque de gros car nous avions l’impression que les acteurs pouvaient s’auto-discipliner. Nous avons dû accroitre substantiellement le nombre d’employés chargés de la supervision du marché français, a indiqué Thierry Francq, secrétaire général de l’AMF, au journal. L’affaire Kerviel a servi de détonateur. Le nombre d’employés est passé de 354 en juin 2007 à 399 actuellement.

Une expérience en BFI, un vrai plus

Les recrues sont traditionnellement issues des métiers de la finance, du chiffre et du droit. L’AMF recrute principalement des profils marchés financiers, inspection, auditeurs, comptables, juristes, dotés d’expériences confirmées et d’horizons divers (banques, sociétés de gestion, cabinets d’audit, cabinets d’expertise comptable, cabinets d’avocats, fonctions publiques…).

Son nouveau plan stratégique l’amène notamment à recruter des profils scientifiques ayant une expérience du monde de la finance pour ses équipes de surveillance et de contrôle, est-il précisé sur son site. Clairement une expérience dans une BFI française est un plus.

Pour disséquer les produits financiers et contrôler efficacement les opérations financières, il faudrait peut-être que d’anciens traders, rémunérés comme des traders, travaillent au sein des autorités de contrôle des banques, a récemment déclaré Philippe Poincloux, directeur général de la société de conseil Towers Watson (Reuters), faisant même une suggestion quelque peu controversée:Kerviel, par exemple, devrait être recruté par l’AMF et l’autorité de contrôle des banques. On a bien vu d’anciens ‘hackers’ être recrutés par des entreprises qui veulent protéger leurs sites internet.

AMF, un atout carrière (mais pas forcément salaires)

Comme nous l’avions déjà souligné, l’AMF peut être une
carte à jouer pour votre carrière, en particulier pour l’atout réseau et le partage des compétences.

Côté rémunération, c’est là peut-être que le bas blesse. Vous pouvez en effet faire une croix sur votre bonus. Touefois, il existe bien une partie variable et autres participation et intéressement. Sur le fixe, l’AMF essaye de s’aligner sur le marché, nous a confié un porte-parole.

La déclaration de son président au journal Le Monde n’est toutefois pas de très bon augure pour la politique salariale de l’institution. Jean-Pierre Jouyet a en effet confié au qu’il était prêt à accepter une baisse de 20% à 30% de son salaire annuel de 300.000 euros afin de contribuer à l’effort collectif de redressement des finances publiques de la France.

commentaires (3)

Comments
  1. déficit public ou pas, le budget de l’AMF est autonome.Il n’est en principe pas alimenté par des dotations publiques. Sa déclaration est très démagogique.

  2. Question innocente: c’est comment l’ambiance dans les services de l’AMF ?

  3. autre petite question innocente, comment est considéré (par ses nouveaux collègues et superieurs direct), un ex trader dans une service de controle…?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici