☰ Menu eFinancialCareers

Pas toujours facile d’être un senior dans la banque !

Le maintien en emploi des seniors dans le secteur bancaire se pose d’autant plus que la proportion des plus de 50 ans représente jusqu’à 35 % des effectifs. C’est pour mieux comprendre comment la question de l’âge est à la fois ressentie par les collaborateurs et gérée par les DRH que la direction des recherches sur le vieillissement de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) vient de publier une étude.

Cette dernière, réalisée à partir d’entretiens menés en 2007-2008 auprès de 22 salariés d’âge varié et de 5 responsables RH d’une entreprise bancaire, pointe une gestion défaillante des carrières des seniors, notamment en termes de mobilité, de formation ou de promotion.

Les sondés estiment que leur banque, à l’image de ses concurrentes, privilégie une politique d’embauche et de promotion des jeunes diplômés depuis les années 1990. On n’a pas été habitué au concurrentiel. Mais les jeunes, ils ont ça dans leur tête maintenant. Il faut qu’ils combattent, c’est à celui qui arrive le premier, explique un senior entré dans la banque en 1972. Je ne suis pas sûr que la notion de solidarité existe comme elle existait quand j’avais 25-30 ans.

Gestion minimaliste

Les seniors interrogés témoignent de la relative absence de suivi personnalisé. J’ai 35 ans de maison et jamais un des responsables m’a dit : “venez, on va parler de votre carrière, qu’est-ce que vous souhaitez ?” , confie Laurent, 53 ans. Plus inquiétant : certains enquêtés disent n’avoir pratiquement jamais eu de contact avec le DRH depuis leur recrutement.

On n’a pas trop de personnes qui vont partir d’un seul coup en retraite. On sera touché indirectement, il ne faut pas se leurrer car quand les autres banques vont rechercher des collaborateurs confirmés, elles vont aussi essayer de débaucher nos collaborateurs, reconnaît un responsable RH. Mais en attendant, on n’a pas vraiment de projet sur les emplois des seniors. On l’aura compris, c’est au senior lui-même de faire bouger les choses

commentaires (4)

Comments
  1. Une pointe d’humour : pas facile d’etre senior dans une banque, en effet, il faut deja reussir a etre junior !

  2. Enfin bon …. peut etre que si les gens se tenaient a jour en terme de compétences ils n’en seraient pas la … car n’oublions pas que la crise est une crise de compétences

  3. Ceci me conforte dans mon choix de reconversion : ancienne sales trader, je me reconvertis dans les ressources humaines et souhaite exercer dans la finance plus précisement dans ce que l’on appelle “la gestion de seconde partie de carrières”. J’ai l’impression qu’il y a encore plein de choses à faire dans ce domaine.

  4. Cet article parle de la banque de détail…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici