☰ Menu eFinancialCareers

Les scénarios de sortie de crise : incidences sur les métiers bancaires

C’est dans le cadre d’un programme d’études sectorielles baptisé New Skills for New Jobs que les cabinets DKRC et Economix sont venus présenter à l’Observatoire des métiers de la banque leur étude prospective sur l’ensemble des services financiers européens, en fonction de 3 scénarios de sortie de crise :

· Scénario 1 – Finance durable : propose un développement du secteur sur un modèle complètement nouveau, basé sur des stratégies d’investissement à long terme, d’établissement de relations de confiance avec les clients dans le cadre d’un service de conseil financier de qualité. C’est un renversement culturel pour le secteur car cela signifie des objectifs de profit moindres, des produits fiables et des outils de contrôle permettant une régulation.

· Scénario 2 – Laissez-faire : ne tire pas de leçons radicales de la crise et repose sur la poursuite de l’orientation passée du secteur vers les profits de court terme. La régulation publique demeure faible, en partie à cause des difficultés de coordination internationale. La standardisation des produits devient générale, leur distribution se fait par des canaux low cost , parfois externalisés et les fusions-acquisitions se développent.

· Scénario 3 – Actionnariat public : suppose que ni les gouvernements ni les grands acteurs du secteur n’ont été capables de juguler la crise actuelle. La tourmente financière et économique est alors fortement destructrice et ne peut être stoppée que par des nationalisations. La réduction drastique de la croissance des activités conduit les services financiers à n’avoir qu’un rôle administratif.

On peut s’attendre à ce que tous les scénarios soient à l’origine de nombreuses pertes d’emplois pour le secteur financier de l’Union européenne dans un futur proche. Les perspectives plus lointaines dépendent des choix stratégiques, souligne Danielle Kaisergruber, directrice de la société d’études et de conseil DKRC basée à Paris. Dans les trois cas, il y a reprise mais cela va prendre un bon bout de temps.

GRS

Les trois scénarios ont un impact fortement différencié sur les compétences et les profils de métiers. Néanmoins, tous les trois prévoient la nécessité d’augmenter continuellement le niveau de qualifications avec pourtant des spécialisations différentes , explique pour sa part Kurt Vogler-Luwig, du cabinet Economix Research & Consulting situé à Munich, qui tient à préciser que ces scénarios n’existent pas en tant que tels mais sont la synthèse de la combinaison de scénarios multiples.

GRS

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici