☰ Menu eFinancialCareers

Résultats de notre enquête Bonus 2009 : vous avez parlé de réforme ?

Les banquiers français jouent-ils à l’autruche ou sont-il tout simplement clairvoyants quant à l’avenir de leur prochain bonus ? Vous avez été nombreux à répondre à notre dernière étude en ligne* et votre verdict est globalement positif : 2009 devrait bien être l’année de la reprise. Les nouvelles règles de distribution des bonus ne paraissant pas affecter votre moral !

Les appels à la mesure des institutionnels (lesechos.fr) et les protestations des salariés en interne qui ne bénéficient pas des mêmes largesses n’y feront rien (lemonde.fr ), la moitié d’entre vous (49%) s’attend à recevoir un bonus supérieur à celui de l’année dernière. Deux raisons principales : de bonnes performances personnelles (31%) et des niveaux très (tellement !) bas en 2008 (29%), difficile donc de faire pire ! 15% des sondés affichent même un optimisme sans faille, persuadés d’obtenir une augmentation de plus de 70%. Plus encore que les prévisions réalisées par des cabinets spécialisés aux Etats-Unis (+40% en moyenne) et en Angleterre (+50%) (lexpansion.com).

Un quart d’entre vous (25%) table sur un statu quo par rapport à 2008. 13% sont résignés à recevoir moins que l’an passé et autant de sondés à envisager ne rien recevoir du tout pour cette année. Ces derniers pointent du doigt les pauvres performances de leur société (60%) et une modification de la structure des rémunérations (22%).

Les mesures du G… quoi ?

La France a beau avoir été le premier pays à avoir mis en vigueur les principes adoptés lors du G20, presque trois quarts d’entre vous affirment ne pas avoir été informés par leur entreprise de changements relatifs à la structure et à la distribution des bonus. Et la moitié pense que la partie du bonus versée en cash ne changera pas par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, deux tiers des financiers prévoient qu’aucune partie de leur bonus ne sera différée et seulement 5% des personnes interrogées pensent que plus de la moitié le sera.

Enfin, la majorité (60%) des professionnels de la finance ne s’inquiète pas de l’impact des mesures prises lors du sommet du G20 sur la compétitivité des institutions financières françaises.

*L’enquête en ligne d’eFinancialCareers.fr a été réalisée entre le 29 octobre et le 5 novembre
2009 auprès de 647 professionnels de la finance. 47% des répondants ont plus de 6 ans d’expérience dans le secteur de la finance et 66% occupent des postes de front-office.

commentaires (1)

Comments
  1. Depuis quand vous dis-je que tout ceci n’est qu’une agitation pour flatter les ferveurs populistes? Non, non, rien n’a change, tout tout a continue!

    Yeah Yeah!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici