☰ Menu eFinancialCareers

Le retour à la vie des professionnels du LBO ?

Non, vous ne rêvez pas. On parle bien ce matin dans la presse de l’intention d’Apax Partners de réaliser un méga LBO de 6,4 milliards d’euros (L’Agefi). Le groupe serait entré en négociations exclusives pour acquérir le danois ISS détenu par Goldman Sachs et EQT. Ce type d’opération avait TOTALEMENT disparu du paysage ces dernières années. Les professionnels des LBO pourraient-ils faire leur résurrection sur le marché de l’emploi ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les recrutements dans ce secteur feraient bel et bien leur réapparition. J’ai eu deux mandats pour des spécialistes des financements d’acquisition en un mois ! , nous a confié incrédule un chasseur sous couvert d’anonymat cette semaine. Alors que ce spécialiste du secteur pendant plus de 20 ans n’avait eu aucune mission depuis le déclenchement de la crise.

Les banques ont, il est vrai, réouvert le robinet des financements de LBO cette année. Les signaux sont à nouveau au vert. Le volume des financements par effet de levier ont atteint 732 milliards de dollars dans le monde, soit plus 59% sur les 9 premiers mois de l’année par rapport à la même période l’an passé, selon les données fournies Dealogic. Le marché High Yield en Europe a connu un niveau record annuel à 38 milliards de dollars.

Mais beaucoup diront qu’il faut raison garder. Les fonds n’ont pas encore dépensé tous leurs capitaux, note un banquier. La majorité se présentera en 2012 pour de nouvelles levées, mais la donne a changé. Le modèle du LBO, fondé sur l’endettement à bon prix, s’est fissuré. Beaucoup d’acteurs ne relèveront pas de capitaux, en tout cas pas avec les mêmes rémunérations , confiait récemment un banquier au Figaro.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici