Exane BNP Paribas recrute des analysts seniors pour tirer parti de MiFID2

eFC logo
Markets in Financial Instruments Directive - MiFID II. vector

BNP Paribas qui ambitionne de faire partie du Top 5 du classement equity capital market (ECM) en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) a décidé de renforcer significativement les équipes de recherche d'Exane. Une décision qui survient avec en toile de fonds la mise en application de la directive MiFID2 entrée en vigueur cette année et qui oblige désormais certaines banques d'investissement à réduire le nombre d'analysts dans leurs équipes de recherche.

« Nous considérons que Mifid II constitue la meilleure opportunité, depuis la crise financière, de recruter les acteurs les plus talentueux du marché et de les intégrer dans notre franchise », a déclaré Ben Spruntulis, responsable actions chez Exane, cité ce mercredi par Financial News.

« MiFID2 est une véritable révolution, le modèle qui en émergera sera probablement concentré autour d’un nombre restreint d’acteurs », rappelle dans nos colonnes Vincent Rouvière, responsable du Cash Equities d’Exane BNP Paribas.

Le responsable ECM chez BNP Paribas pour la zone EMEA, Andreas Bernstorff, lui aussi cité dans Financial News, estime pour sa part que les banques d'investissement absentes de la recherche et des cash equities dans le sillage de MiFID2 vont finir par perdre des parts de marché au profit de celles ayant fait le choix de rester dans ces activités. En attendant, ce ne sont pas les offres d'emplois relatives à MiFID qui manquent...

Une équipe déjà bien rodée

D'ores et déjà, Exane BNP Paribas qui emploie près de 930 collaborateurs dispose d'une équipe d'analysts figurant régulièrement en tête du classement Extel pour la recherche actions Pan-Europe. Son budget recrutement a augmenté de 70% depuis 2010 aux dires de Ben Spruntulis, responsable actions chez Exane.

Début 2017, BNP Paribas CIB et Exane BNP Paribas ont annoncé le renforcement de leur management senior dans leurs activités respectives d’Equity Capital Markets (ECM) et de Cash Equities, avec la nomination d'Andreas Bernstorff comme responsable ECM pour la région EMEA chez BNP, et celles de Bénédicte Thibord et Phil Griffith comme responsable mondial Corporate Access et responsable-adjoint Equity Sales chez Exane.

Plus récemment, en septembre 2018, Exane a embauché Paul Reynolds, l'ex-responsable de la recherche EMEA chez Deutsche Bank. Ce qui fait dire à un banquier que si jadis, la qualité de leurs équipes de banquiers était très inégale par rapport à celle des banques de Wall Street, le fait d'avoir récemment investi dans le recrutement banquiers seniors a changé la donne.

Des ambitions (trop) optimistes ?

Dès lors, la banque peut se permettre de revoir ses ambitions à la hausse. Andreas Bernstorff, responsable ECM chez BNP Paribas pour la zone EMEA, a ainsi déclaré que la BNP avait pour ambition d'améliorer sensiblement sa position et qu'il n'y avait "aucune raison" que la banque française ne finisse pas par figurer dans le top 5 du classement ECM de la zone EMEA.

En attendant, il y a encore du chemin à parcourir. Selon Dealogic, les activités ECM de BNP Paribas dans la zone EMEA se classent au 12e rang en terme de volume de transactions avec 2,6% du marché, alors qu'elles occupaient la 9ème place les deux années précédentes. Il est vrai que la banque a souffert de conditions de marché difficiles et du report de plusieurs IPOs en France.

Avant d'atteindre ses objectifs, la banque devra donc faire preuve de patience. « Disposer d'une plate-forme de recherche et de distribution à la pointe vous offre de bien meilleures chances de vous asseoir à la table lors d'une introduction en bourse, en particulier après MiFID2 », relève Benjamin Quinlan, l'ex-responsable stratégie actions pour l'Asie chez Deutsche Bank qui dirige à présent Quinlan Associates.

Avant de nuancer quelque peu ses propos : « Mais le nom de la banque joue encore beaucoup. Il faudra quelques années à BNP Paribas pour développer sa réputation ». Après tout, n'est pas Goldman Sachs, Morgan Stanley ou J.P. Morgan qui veut.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : Dmytro Yarmolin / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...