Quelles évolutions de carrière dans les métiers de la data ?

eFC logo
Businessman analyzing business analytics or intelligence dashboard, VR screen, KPI

Data analyst, data scientist et chief data officer sont parmi les fonctions les plus plébiscitées en finance (comme en témoignent les nombreuses annonces sur notre site) et les salaires suivent... Mais comment accède-t-on à ces métiers et surtout, comment passe-t-on d'une fonction à une autre ?

La plupart des candidats commencent leur carrière dans ce domaine en tant que data analysts. Leurs profils ? « Le plus souvent mathématiques / statistiques / informatique ou école de commerce avec une maîtrise complète d'Excel, des logiciels SAS ou R, du langage SQL pour les extractions de données et des outils de data visualisation », répond Albane Prieto, director chez Robert Half France.

S'il dispose de ces compétences, grande alors est la probabilité que le candidat soit très rapidement recruté. « Désormais, plutôt qu'un chef de projet, on privilégie un data analyst », rappelle Olivier Gélis, managing director de Robert Half France. Dans ces conditions, guère étonnant que le data analyst fasse partie des Jobs en Or 2018-2019.

Une fois recruté, le data analyst a généralement pour missions de « gérer l’administration et l’architecture des bases de données, élaborer les critères de segmentation des données, participer à l’analyse et à l’exploration des données et être force de proposition sur les sujets data de manière générale au sein de son entreprise », poursuit Albane Prieto.

Doubler voire tripler son salaire...

« Le Data Analyst peut évoluer vers des fonctions de Data Scientist s’il est à l’aise dans la construction d’algorithmes : connaissances solides en mathématiques, notamment », explique Albane Prieto « Il pourra alors élaborer des modèles prédictifs et participer aux prises de décision des entreprises dans différents domaines : marketing, production, détection des fraudes… ».

Un périmètre de responsabilités élargi qui permet de toucher un salaire plus élevé. Ainsi, un candidat doté d'une expérience pointue et notamment de diplômes spécialisés pourra passer de 60k€ à 75 k€ annuels selon les données salariales de Robert Half.

Mais la vraie bascule se fait lors du passage (évidemment moins fréquent) de data scientist à chief data officer. Selon son niveau d'ancienneté et de compétences, il est alors possible de doubler, tripler voir même quadrupler son niveau de rémunération annuel (hors bonus) comme le montre le tableau ci-dessous.

Credit photo : NicoElNino / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...