Ces boutiques qui recrutent des professionnels de la finance dans le sillage du Brexit...

eFC logo
Person Pulling Human Figures With Horseshoe Magnet

Il n'y a pas que les grandes banques d'investissement américaines qui recrutent dans le sillage du Brexit. Pour preuve, la boutique Perella Weinberg Partner a annoncé ce mardi l'arrivée de Philippe Capron, l'ex-directeur financier de Veolia, en tant qu'associé de sa branche conseil. Depuis le nouveau siège de Perella Weinberg en France au 9, avenue Percier, il conduira avec David Azéma (qui lui reste basé à Londres), le développement des activités de la banque dans l'Hexagone.

Par le biais de ce recrutement, Perella Weinberg s'offre les services d'un financier qui cumule plus de 30 années d'expérience à des postes de direction au sein d'entreprises de premier plan. Diplômé HEC et Sciences po, Philippe Capron, 60 ans, qui a débuté sa carrière comme auditeur à l'Inspection des Finances a successivement occupé des fonctions de direction chez Bain & Company (1992-94), Euler SFAC (1998-2000), Arcelor (2000-2006), Vivendi (2007-2013) et Veolia (2013-2018).

Une équipe de choc

Surtout, Perella Weinberg n'en est pas à son premier coup d'essai. La banque d'affaires a recruté Cyrille Perard, ex-co-responsable des M&A chez Goldman Sachs pour la France, la Belgique et le Luxembourg, comme managing director de la practice fusions et acquisitions de sa filiale française ouverte fin août à Paris afin que la banque puisse continuer à exercer son métier dans l'UE après le Brexit.

A noter que Perella Weinberg semble particulièrement apprécier les banquiers d'affaires français puisqu'une vingtaine d'entre eux officient déjà dans l'équipe londonienne. Et sans surprise, c'est à un Français, David Azéma, ex-banquier de Bank of America Merrill Lynch et ancien commissaire aux participations de l’État, que la banque d'affaires a confié les rênes de son développement en France en mars 2017.

Un mouvement de fond

Évidemment, Perella Weinberg n'est pas la seule boutique à recruter en France dans la perspective du Brexit. Et le corporate finance n'est pas le seul domaine concerné. Dans la gestion d’actifs, des gérants français comme Clerville Asset Management, Eleva ou Smart Lenders ont redéployé tout ou partie de leurs équipes londoniennes sur Paris.

D'autres strucuture de petite taille comme les plateformes de trading, les sociétés de courtage, les hedge funds ou bien encore les sociétés fintech se déploient  elles aussi dans la capitale française au fur et à mesure que l'on se rapproche de la date fatidique du Brexit. Avec à chaque fois (ou presque) des recrutements à la clé.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : AndreyPopov / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...