Voici les métiers susceptibles de recruter actuellement chez HSBC France...

eFC logo
HSBC high yield trading

HSBC a publié ce lundi un bénéfice imposable en hausse de 28% au troisième trimestre, soutenu par ses solides activités en Asie et par la baisse de ses coûts. Après des années de restructuration, la banque renoue donc avec une stratégie de croissance qui se traduit notamment par davantage de recrutements dans certains segments d'activités - notamment la banque d'investissement et la banque privée - secteurs dans lesquels le groupe a pris du retard par rapport à ses concurrents américains et européens, selon Reuters.

Au niveau mondial, HSBC a notamment engagé Greg Guyett, ancien banquier de JPMorgan, comme co-responsable de l'activité bancaire (y compris la banque d'investissement) et nommé Peter Enns, lui aussi ex-banquier chevronné de Goldman Sachs, comme responsable des institutions financières (FIG) de sa banque d'investissement, après avoir perdu un certain nombre de traders de premier plan cette année.

Qu'en est-il pour l'Hexagone où HSBC a annoncé vouloir transférer près d'un millier de personnes depuis Londres dans le sillage du Brexit ? « Je confirme que HSBC prépare une pénétration assez significative dans l’Hexagone », rappelle Olivier Coustaing, associé au sein du cabinet de chasse de têtes Alexander Hughes basé Paris.

La France, marché stratégique

Cet été, HSBC a ainsi choisi de rattacher ses activités européennes à sa filiale française. L’acquisition et le rattachement juridique à la filiale française de ces sept entités - situées en Belgique, en Espagne, en Irlande, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en République tchèque - devraient être effectifs courant du premier trimestre 2019, soit dans les semaines précédant l’entrée en vigueur du Brexit à la fin mars.

En attendant, parmi les métiers susceptibles de recruter on peut citer la banque d’investissement (hors activité de marché) qui, depuis le printemps dernier, compte un nouveau responsable, Hubert Preschez (ex-SGCIB), qui « apporte avec lui une solide expérience en fusions-acquisitions mais également du marché des capitaux », selon Jean Beunardeau, CEO d’HSBC France et Robin Phillips, co-responsable de la BFI pour HSBC.

Enfin, certains métiers ont fait ce mois-ci l'objet de nominations qui pourraient être annonciatrices de futurs recrutements chez HSBC France. L’équipe de Financements LBO Mid-Cap d’HSBC France vient ainsi de nommer Rodolphe de Tinguy qui prend la direction de cette entité qu'il a rejoint en 2015 et dont il assurera la croissance et continuera à développer la présence auprès des fonds de Private Equity Mid-Cap.

Autre métier à surveiller de près, celui des Principal Investments dont l'équipe est chargée des investissements pour compte propre d'HSBC France et pour laquelle Pierre Schweisthal, ex-co-responsable Financements LBO Large Cap et Mid Cap d' HSBC France, vient de rejoindre en tant que directeur adjoint aux côtés de Loic Bonnat.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...