Ce banquier M&A parti de BNP Paribas comme vp et qui revient comme... managing director

eFC logo
Businessman Climbing Stairs

Partir pour mieux revenir. Telle pourrait être la devise de Stéphane Benouaich, 40 ans, qui a quitté BNP Paribas il y a plus de dix ans (en mars 2007 précisément) et vient d'y faire son retour mi-septembre 2018 comme managing director dans l'équipe dédiée aux transactions M&A sur le segment Midcaps.

Pendant ce laps de temps, ce diplômé de l'EM Lyon ayant débuté sa carrière en 2001 comme associate M&A chez Rothschild & Cie, a participé en 2007 à la création de Partanéa, banque d'affaires indépendante cédée au groupe Oddo et fusionnée avec sa filiale Oddo Corporate Finance. Il a ensuite été managing partner chez Oddo CF jusqu'en 2016 avant de rejoindre la boutique de corporate finance DC Advisory comme managing director.

Si le passage d'une grande banque d'investissement à une boutique de M&A est chose fréquente dans l'industrie financière (et cela vaut aussi pour la gestion d'actifs), l'inverse est plus rare. D'après les recruteurs en finance, nombreux en effet sont les banquiers qui, après quelques années d'expérience, quittent l'univers de la banque qui peine à les faire émerger pour rejoindre celui des boutiques de corporate finance où ils se voient généralement confier davantage de responsabilités.

Un banquier maison mais pas seulement

Certes, le fait que Stéphane Benouaich connaisse bien la maison (rappelons qu'il a été banquier d'affaires généraliste et professionnel de l'exécution M&A au sein du département Corporate Finance de BNP Paribas entre 2004 et 2007) a sans doute joué dans la décision de la banque de la rue d'Antin de le recruter, mais c'est surtout sa connaissance de marché midcap qui a fait la différence.

Chez Oddo Corporate Finance, il a ainsi été en charge de la couverture des entreprises de taille intermédiaire, sociétés familiales et fonds de private equity, et plus spécifiquement responsable des secteurs technologie, médias, digital et loisirs. Chez DC Advisory, il était également spécialisé dans les transactions midcaps, dans le domaine des TMT et des loisirs.

Preuve que les deals de taille intermédiaire ne sont plus l'apanage des seules boutiques. Ces dernières années, « face à la baisse de l’activité M&A post-crise financière et à la pénurie de mega-deals, de nombreuses grandes banques ont investi le terrain du M&A midcap », rappelle un contributeur du blog AlumnEye.

Si vous aussi avez un profil VP et l'impression de faire du surplace dans la banque qui vous emploie, alors un passage en boutique M&A qui vous permettra d'acquérir une réelle capacité à originer, notamment concernant les deals midcaps, pourrrait bien relancer votre carrière professionnelle plus vite que vous ne le pensez...

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : DNY59 / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close