Goldman Sachs continue d'étoffer son équipe vente dérivés actions à Paris

eFC logo
desk

Les arrivées sur le desk vente dérivés actions de Goldman Sachs à Paris se poursuivent. Preuve en est avec l'arrivée ce mois-ci de Louis de Vuyst, vendeur dérivés actions chez Bank of America Merrill Lynch à Londres depuis septembre 2016 et qui vient de rejoindre Goldman Sachs à Paris au grade de vice president (VP).

Diplômé du Master 222 en Asset Management à l’Université Paris Dauphine, Louis de Vuyst a commencé sa carrière professionnelle en 2011 chez ING Financial Markets en France comme assistant vendeur dérivés actions et produits structurés puis assistant vendeur produits structurés chez Societe Generale Corporate Investment Banking (SGCIB) avant de rejoindre en 2012 ING Belgium en charge de la distribution des Turbos et produits structurés ING en France.

Surtout, il n'est pas le seul à quitter l'activité dérivés actions de Bank of America. Avant lui sont partis Whitfield Hines (head of EMEA equity derivatives flow sales), Guillaume Arnaud (head of EMEA solutions sales and structuring), Roy Martins (head of global equity swaps distribution), Alexandre Fleury (global head of exotics trading) et Florent Sabot (head of exotic equity trading EMEA & Asia). Et plus récemment Rene Maier, managing director et head of equity derivative sales pour l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse parti rejoindre... Credit Suisse.

Des recrutements plus nombreux...

Goldman Sachs n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'en février déjà, la banque américaine avait recruté comme vendeur dérivés actions à Paris Guillaume Paulhac, qui a passé plus de cinq ans et demi dans les ventes dérivés actions chez UBS à Londres. D'autres recrutements devraient suivre sachant par ailleurs que Richard Gnodde, responsable de Goldman Sachs International, a déclaré mi-juin que Goldman prévoyait de déplacer "des dizaines" de banquiers londoniens vers Paris d'ici la fin du mois.

Et ce n'est visiblement là qu'un début puisqu'au cours des trois à cinq prochaines années, Goldman Sachs prévoit de doubler la taille de ses équipes bancaires en Europe continentale, Paris étant clairement une priorité avec en toile de fond le Brexit. Le renforcement du bureau parisien concernera des banquiers ayant l’habitude de travailler avec des clients à travers la France et les pays frontaliers comme la Belgique et le Luxembourg.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : scyther5 / gettyimages

A lire aussi…

Close