L'opération séduction de la finance française à New York porte-t-elle déjà ses fruits ?

eFC logo
The Statue of Liberty with One World Trade Center background, Landmarks of New York City

Une partie de la communauté financière parisienne a traversé l'Atlantique pour le forum annuel de Paris Europlace à New York et faire ainsi valoir les atouts de Paris au cœur de Wall Street, là où se prendront en bonne partie les décisions de localisation des activités des plus grandes firmes financières de la planète.

Lors d’une rencontre entre certains de ses dirigeants et des responsables de l'organisme de promotion de la place financière parisienne, JPMorgan a d'ores et déjà indiqué qu'elle voulait transférer davantage de banquiers et de traders vers Paris dans le sillage du Brexit, selon une source citée par l'AFP, alors qu'en octobre dernier, il était question que la banque américaine redéploie 60 à 80 banquiers et traders dans la capitale française.

Ce chiffre va désormais être «beaucoup plus important», a déclaré ladite source sous couvert d’anonymat, précisant que tout « comme les autres banques américaines, il n’est pas certain que JPMorgan fasse une annonce officielle ». Certains avancent le chiffre de 200 personnes. Il faudra donc suivre de près les allées et venues dans le bureau parisien de JPMorgan Chase qui auront lieu ces prochains mois...

Paris accroît son avance

Une semaine avant la visite officielle d'Emmanuel Macron aux États-Unis, le renforcement de JPMorgan à Paris (où elle emploie déjà 250 banquiers d'affaires) arrive à point nommé. Surtout, il constitue une victoire pour la capitale française en venant accroître l’avantage pris par Paris sur sa principale rivale Francfort dans la course aux destinations européennes post-Brexit.

« La donne a complètement changé. La France est en train de se réformer. Çà c’est un fait, alors qu’on disait qu’elle n’était pas réformable », assure à l’AFP Gérard Mestrallet, patron de Paris Europlace, en marge d’un forum de l’association à New York. « La France se dirige vers la bonne direction et ce à un rythme rapide, avec un engagement fort du gouvernement pour réformer », complète Villeroy de Galhau, président de la Banque de France.

Tous deux faisaient partie de l'importante délégation emmenée par Paris Europlace qui comptait pas moins de 300 professionnels parmi lesquels des investisseurs institutionnels (Amundi, Blackrock, Mirova, ERAPF, Eurazeo,…), des banquiers (BNP Paribas, JP Morgan, Morgan Stanley, SocGen…) et des fintechs ((Dreamquark, Ditto, Utocat, BuyCo...) venus échanger autour des dernières tendances internationales concernant les marchés de capitaux, la régulation, la blockchain ou bien encore la green finance.

Photo crédit : spyarm / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close