Un top quant de SocGen quitte le navire alors que l’avenir s’assombrit à Paris

eFC logo
Un top quant de SocGen quitte le navire alors que l’avenir s’assombrit à Paris

Les temps sont durs pour les quants travaillant sur les produits dérivés actions dans les banques françaises. La semaine dernière, Natixis annonçait un repositionnement de son activité dérivés actions et un plan visant à dégager 350 millions d’euros d’économies de coûts pérennes à fin 2024. Cette semaine, c’est au tour de SocGen d’annoncer la suppression de 640 postes en France, essentiellement en banque d’investissement et plus particulièrement dans les produits d’actions structurés.

Si SocGen a la réputation d’être plutôt généreuse sur les indemnités de départ volontaire, et bien qu’aucun de ces départs ne soit « contraint », c’est peut-être le moment de prendre la balle au bond et d’anticiper un départ de la banque au logo rouge et noir si une opportunité se présente. C’est ce qu’a fait Sébastien Cortez, Global Head of Algo Exécution and Quantitative Market Making de SocGen, qui vient de rejoindre l’établissement de trading haute fréquence Jump Trading à Paris.

Son profil LinkedIn indique une arrivée chez Jump Trading ce mois-ci, après 16 ans chez SocGen, où il était entré en 2004 suite à son passage chez Lehman Brothers. Officiellement, Jump Trading n’a pas de bureau à Paris, mais ses recrutements en cours dans la capitale laissent supposer une ouverture prochaine. La société n’a pour l’instant pas répondu à nos sollicitations pour commenter ces développements.

Le départ de Sébastien Cortez devait être prévu depuis plusieurs mois, mais a sans doute été accéléré par les lourdes pertes de SocGen dans son activité de trading actions aux deux premiers trimestres. En tant que quant teneur de marché, il est peu probable qu’il ait pu être impacté par les réductions de postes.

Les quants et structureurs qui quittent les banques à Paris ont historiquement toujours eu moins d’options en buy-side que leurs homologues de Londres. Pourtant, les opportunités ne manquent pas. Maxime Kahn, ancien responsable mondial de l’equity flow trading de SocGen, était parti pour monter il y a trois ans One Eleven Capital, qui emploie maintenant 18 personnes dans les investissements en actions et dérivés listés. Chicheb Chouchane, autre ancien trader de SocGen, a fondé Machina Capital, lui aussi en 2017. Sans oublier Pierre-Yves Morlat, ex-SocGen puis Credit Suisse, qui a lancé Qube Research and Technologies en 2016.

Crédit photo : Léonard Cotte  sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...