Traders et télétravail : JPMorgan tire les leçons du confinement

eFC logo
Traders et télétravail : JPMorgan tire les leçons du confinement

La nécessité de tenir ses traders éloignés de la salle des marchés n’a pas été sans conséquence, et JPMorgan l’a appris à ses dépens. Comme le détaillait récemment le Wall Street Journal, un managing director en salle des marchés a rejoint son poste après avoir contracté le virus début mars. L’évidence s’est très vite imposée : il était indispensable de renvoyer les traders chez eux ou de les affecter à des sites de secours comme Basingstoke pour le Royaume-Uni. A la mi-juin pourtant, la banque a commencé à faire revenir ses traders dans ses principaux bureaux. Ce retour a mis en lumière ce qui avait été perdu et ce qui, d’une manière ou d’une autre, doit être recréé en fonction des exigences liées à la crise sanitaire.

S’exprimant à l’occasion d’un séminaire organisé par le Systemic Risk Centre à Londres, Charles Bristow, managing director en trading taux chez JPM, est revenu sur les manques apparus durant la période où les traders travaillaient à distance, selon lui « les informations accessoires », soit plus concrètement le type d’informations « dont on n’imagine pas ‘qu’elle puissent être utiles’, » a-t-il confié.

Dans une configuration de salle de marchés classique, l’information accessoire circule en toute liberté. « C’est quand vous entendez quelque chose de loin, ou que vous attrapez au passage un mot qui vous fait réagir, » explique Charles Bristow. Dans le cadre du télétravail, rien de cela n’arrive. C’est très simple d’utiliser les moyens de communication numériques quand on sait de quelle information on a besoin et de chercher à l’obtenir, mais beaucoup plus difficile de dénicher des informations accessoires que l’on ne soupçonne même pas.

Alors que les traders rejoignent peu à peu leurs bureaux, Charles Bristow révèle que JPM tente d’organiser sa salle de marché ‘COVID-compatible’ de manière à permettre la circulation ce type d’informations accessoires. Ceux qui sont susceptibles de partager ce genre de contenus avec certaines équipes doivent être physiquement aussi proches que possible – critère d’autant plus important qu’ils sont maintenant plus éloignés qu’avant la crise sanitaire. De fait, une personne installée une dizaine de bureaux plus loin se retrouve maintenant à 12 ou 15 mètres, hors du « champ sonore ». Même en faisant revenir tout le monde dans les locaux, l’information accessoire risque de ne plus circuler autant facilement que par le passé.

« La question se pose en ces termes : quels sont les pôles pourvoyeurs de l’information accessoire et comment les équilibrer pour en faire une équipe ? » commente Charles Bristow. Tout comme le CEO de Citi Paco Ybarra, lui aussi note que les banques risquent, sur la durée, de trouver le télétravail plus difficile qu’il n’y paraît. « Le temps joue contre nous, » dit-il. « ¨Plus le temps va passer, moins les gens auront la possibilité de se connaître … La question est donc de savoir comment maintenir le sentiment d’appartenance à une équipe si les gens n’ont jamais travaillé ensemble sur un même site. »

A l’instar de Jim Esposito chez Goldman Sachs, Charles Bristow constate qu’il est plus difficile d’accueillir et de former les juniors à distance. Les stagiaires et nouveaux analystes de cet été constitueront le premier test grandeur nature du nouveau système. « Si nous ne sommes pas en mesure de former les nouveaux talents, nous n’aurons pas de business model pour l’avenir. » Avant d’ajouter que les stages de 2020 sont bien plus structurés qu’en temps normal : « Le format habituel d’un stage comprend de nombreuses rotations et beaucoup d’observation, source d’apprentissage considérable. Cela ne pourra pas fonctionner [en mode virtuel]. »

Crédit photo : Joe Gardner sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...