La part des femmes dans le private equity en France ne cesse de progresser…

eFC logo
La part des femmes dans le private equity en France ne cesse de progresser…

Deloitte et France Invest ont publié ce jeudi les résultats de la 9ème édition de leur baromètre annuel sur la mixité dans les sociétés de capital-investissement en France sur la base des réponses de 112 membres actifs de France Invest. En 2018, la part des femmes dans le private equity atteint près de 41%, toutes tranches d’âges et fonctions confondues (contre 39% en 2017), soit un des niveaux le plus élevé depuis 2010.

En 2018, la proportion des femmes au sein des équipes d’investissement (hors stagiaires) s’élève à 25% contre 22% l’année précédente, avec une disparité selon les grades qui tend à s’amenuiser. « La tendance sur le long terme montre bien une hausse de la proportion des femmes au sein des équipes d’investissement progressive et continue », constate Frédérique Lévêque-Chenevoy, associée M&A Transactions Services chez Deloitte.

A noter qu’il existe encore une forte disparité entre les grades, la proportion de femmes baissant au fur et à mesure qu’elles progressent dans la hiérarchie. Le grade le plus féminisé reste celui des chargés d’affaires/analystes avec 33% de femmes. Cette disparité tend néanmoins à s’amenuiser avec une augmentation de 4 points de la proportion des femmes au sein des associés et des membres du directoire/Comex en 2018.

Recrutements et promotions

En 2018, les femmes représentent 31% des recrutements effectués au sein des équipes d’investissement, une proportion en hausse pour la majorité des grades. Sur 162 personnes recrutées en équipes d’investissement en 2018 figurent 56 femmes, soit une augmentation de 63% depuis 2016 (à comparer à 24% de croissance pour les profils masculins).

Les viviers de recrutement des femmes sont essentiellement les autres sociétés de gestion. « Les viviers de recrutements apparaissent plus variés pour les hommes qui peuvent être issus d’autres secteurs comme la banque d’affaires ou les transactions services dans le conseil », note Frédérique Lévêque-Chenevoy.

Une fois recrutées, qu’en est-il en matière d’évolution de carrière ? L’étude montre que l’an dernier, 24% des promotions au sein des équipes d’investissement sont des femmes, tous grades confondus, une légère baisse par rapport à 2017. Sur les 74 sociétés ayant répondu en 2017 et 2018, le taux de promotion en équipes d’investissement est de 12% chez les femmes, vs. 11% chez les hommes en moyenne.

Les effets positifs de la mixité…

En 2018, 68% des répondants déclarent privilégier la mixité à niveau de compétences et qualités égales, soit une hausse de 11 points par rapport à 2016 et 29 points par rapport à 2011. Et 65% des répondants indiquent avoir un objectif de mixité (chiffré pour 11% d’entre eux seulement) au sein de leurs équipes d’investissement, soit une hausse de 9 points par rapport à 2017.

« En matière de mixité, il y a une volonté plus affirmée d’accélérer les choses… », relève Frédérique Lévêque-Chenevoy. Et pour cause : selon 79% des répondants, la mixité dans les équipes de gestion a des effets positifs sur la prise de décision (+8%), la performance de la société de gestion (+4%), la performance des sociétés en portefeuille (+7%) et l’excellence organisationnelle (+6%). Sans oublier une plus forte attractivité auprès des investisseurs (+1%).

« Le signal à noter est que plus d’un tiers des investisseurs institutionnels auprès desquels les sociétés de gestion lèvent des fonds valorisent la mixité de l’équipe de gestion dans leur due diligence, une nette progression par rapport aux années précédentes, puisqu’ils n’étaient par exemple que 16% en 2016 », relève Alexandra Dupont, présidente du Club Invest avec Elles au sein de France Invest et directrice associée chez Raise Investissement.

« Et pour accélérer la dynamique en faveur de la mixité, France Invest va mettre à l’honneur les femmes des équipes d’investissement le 28 novembre lors d’une cérémonie de Grands Prix », ajoute Alexandra Dupont. « Il est important de donner à ces femmes des horizons plus larges qui montrent qu’il est possible de mener une carrière complète dans le capital-investissement ».

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...