CACIB et Natixis toujours attractives auprès des banquiers d’investissement ?

eFC logo
CACIB et Natixis toujours attractives auprès des banquiers d’investissement ?

Après BNP Paribas et Société Générale, Natixis et Crédit Agricole CIB ont clôturé le bal de la publication des résultats du troisième trimestre 2019 des grandes banques d’investissement françaises. Alors qu’elles avaient limité la casse au deuxième trimestre, faisant d’elles des points de chute tout trouvés pour les banquiers de SGCIB sur le départ, qu’en est-il au troisième trimestre et quelles sont les activités les plus susceptibles de recruter chez Natixis et CACIB ?  

Une fois de plus, la filiale de BPCE a plutôt bien résisté avec "une forte croissance de l'ensemble des métiers" et une "robustesse renforcée", notamment dans le pôle Banque Grande Clientèle (BGC) dont le PNB est en hause de 3% sur un an au 3e trimestre grâce à la hausse des revenus de la division Global Finance (+8% sur un an) et de la division Global Markets (+3% sur un an).

En dépit de conditions de marché difficiles et de la forte volatilité des taux d’intérêt long terme, les revenus Fixed Income, Commodities & Treasury (FICT) sont en hausse de +2% sur un an au 3e trimestre marqué par une bonne performance continue en Crédit notamment aux US. Grâce au retour de la volatilité sur les devises majeures, l’activité Change performe également plutôt bien.

A contrario, les revenus actions sont en baisse de -3 M€ sur un an au 3T19 malgré de bonnes performances en Amérique du Nord et de solides succès commerciaux dans les convertibles par exemple. Concernant les activités Taux, l’activité Client reste stable malgré un environnement peu favorable marqué par l’aplatissement de la courbe des taux à des niveaux historiquement bas ainsi que la baisse du nombre de transactions de grande ampleur (jumbo deals).

La banque de financement elle aussi est susceptible de recruter, notamment dans les financements Real Assets (Aviation, Immobilier et Infrastructure) tous en croissance sur un an tandis que les revenus de Energy & Natural Ressources (ENR) sont en légère baisse ce trimestre.

Enfin, les revenus d’Investment banking/M&A sont en baisse au 3e trimestre du fait de certains décalages dans l’enregistrement de commissions qui devrait se réaliser au 4e trimestre. Pas vraiment de quoi s’inquiéter, d’autant plus que sur les neuf premiers mois de l’année, l’activité est en hausse de 2% grâce notamment à la bonne contribution des boutiques M&A de la région APAC.

Où postuler (ou pas) chez CACIB ?

Chez Credit Agricole CIB, au sein du pôle Grandes clientèles, les revenus sous-jacents de la banque de marché (FICC : obligations, devises et matières premières ) et d'investissement ont enregistré une hausse de près de 22%, soit le meilleur troisième trimestre depuis 2016, sous l’effet du dynamisme de l’activité commerciale sur la quasi-totalité des lignes produits et de la reprise des transactions de conseil. La banque a su tirer parti d’une bonne activité sur les marchés, surtout les taux.

A noter que les financements structurés enregistrent une bonne performance (+5,9%), tandis que les revenus de banque commerciale sont en retrait (-9,9%) pénalisés par un environnement atone et sans transactions majeures (ralentissement du marché des prêts syndiqués sur la zone EMEA -25% sur un an). Le pôle maintient néanmoins sa position de leader sur le marché EMEA syndiqués.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...