Les jobs les plus précaires de la banque d'investissement en France ?

eFC logo
Les jobs les plus précaires de la banque d'investissement en France ?

Si vous souhaitez atténuer les effets du changement climatique, vous pourriez être tenté de travailler pour Frédéric Oudéa, le directeur général SocGen. Car sous sa direction, la banque française s’est fixée comme objectif d’être le leader mondial de l'action en faveur du climat. Preuve de l’engagement de la banque en la matière, la diapositive 2 de la présentation aux investisseurs d’hier a été consacrée à cette thématique.

Bien que SocGen travaille d'arrache-pied pour atténuer les risques liés au climat, des rumeurs suggèrent que la banque française pourrait devoir faire face à d'autres risques. Alors que ses rivales reconsidèrent leur engagement dans l’activité cash actions, certains se demandent si SocGen pourrait faire de même.

Les résultats d’hier n’ont pas rassuré. Les revenus de la division actions de SocGen ont diminué de 20% en glissement annuel au troisième trimestre, sur la base de ce que la banque a décrit comme « une activité client réduite [et] des conditions de marché défavorables en août ». Ce n’est pas la pire performance du marché : les revenus actions de HSBC ont diminué de 27% par rapport à la même période de l'année précédente, mais HSBC envisagerait la fermeture des activites cahs actions en Europe et aux États-Unis.

Les activités actions de SocGen se situent dans le délicat Tier 2, également occupé par des groupes comme Credit Suisse, Barclays et BNP Paribas, qui détiennent chacun une part de marché mondiale d’environ 6%, selon les analystes de KBW. Tandis que les revenus sont accaparés par les leaders du marché (Goldman Sachs, JPMorgan et Morgan Stanley), des acteurs comme SocGen sont de plus en plus sous pression.

Le personnel cash actions de SocGen semble vulnérable pour une raison supplémentaire. La majeure partie de la position de SocGen dans les actions repose sur son activité exemplaire de dérivés actions, qui se classe au 3e rang mondial selon le cabinet d’études Coalition. À titre de comparaison, l’activité cash actions de la banque française se situe entre le 7e et le 9e rang. Si vous êtes un dirigeant de SocGen à la recherche de réductions de coûts, grande est la tentation de s’attaquer à l’activité cash actions.

Pour le moment, l’heure n’est pas aux réductions d’effectifs. SocGen a même plutôt doublé son activité actions à la suite de l’acquisition, l’an dernier, de la division Equity Markets & Commodities (EMC) de Commerzbank. La banque française a déclaré hier que celle-ci était en train d'être "intégrée" à la franchise actions existante, sans - apparemment - aucun impact positif sur les revenus pour le moment.

En attendant, SocGen continue de réduire ses coûts. Elle compte extraire 1,1 Md€ de coûts d'ici 2020 et a fermé ses activités OTC de dérivés matières premières. SocGen a par ailleurs annoncé hier que 55% des réductions d’effectifs annoncées ont été réalisées au niveau mondial.

Combien de professionnels actions se sont-ils portés volontaires ? SocGen ne répartit pas les licenciements par division, mais on peut se demander combien de personnes dans le cash actions se porteront volontaires dans le marché actuel. - À moins bien sûr qu'ils ne décident de se prévaloir des conditions généreuses de SocGen pour échapper aux délais de préavis notoirement longs de la banque française.

La division actions de SocGen ne subit pas que des mauvaises nouvelles. Sur l'ensemble des neuf premiers mois de 2019, le chiffre d'affaires est en baisse de moins de 1%, alors que le recul de BNP Paribas est beaucoup plus important (20%). En outre, les coûts de la division actions semblent maîtrisés, les professionnels actions de SocGen étant aussi efficaces que leurs rivaux, selon la société de recherche Tricumen.

L'analyse de Tricumen montre plutôt que ce sont les vendeurs et traders fixed income de SocGen qui sont les plus exposés aux réductions d’emplois dues à l'inefficacité. Eux aussi peuvent vouloir surveiller leurs arrières. Les revenus fixed income de SocGen ont progressé de 1% au troisième trimestre, contre 24% pour sa concurrente BNP Paribas. SocGen a attribué cette faible croissance à la perte de revenus après la restructuration. Une excuse qui ne sera pas valable éternellement.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...