Bank of America en passe de devenir “the place to be” à Paris

eFC logo
Bank of America en passe de devenir “the place to be” à Paris

Les banquiers londoniens débarquent chez BofA à Paris

Alors même que la date fatidique du 31 octobre se profile, la plupart des banques hésitent encore à transférer de manière préventive leur personnel vers des bureaux en Europe. - EY estime que 1 000 emplois seulement ont été transférés depuis Londres à ce jour. Bank of America, cependant, est en avance sur le peloton. Son nouveau bureau parisien est déjà proche de 400 personnes et en accueille de nouvelles chaque mois.

Rien que ce mois-ci, le bureau de BofA dans les anciens locaux de La Poste dans le 8ème arrondissement a accueilli Eddy Bitar, un trader inflation de SocGen à Paris, ainsi qu’Ilari Hietanen, un vendeur FX région Nordique de Barclays à Londres. En plein mois d’août, Anne-Sophie Gueguen de Natixis a été nommée COO actions. Et en juillet, BofA a débauché Stefano Rossetto de chez Morgan Stanley en tant que vice-président debt capital markets (DCM) et Gilles Tre-hardy de chez Lazard en tant que MD dans les M&A télécoms.

Les derniers mouvements font suite à des recrutements vigoureux effectués plus tôt cet été chez BofA à Paris. Et preuve que les ventes, les opérations et le trading fonctionnent désormais à plein régime en France, BofA annonçait la semaine dernière la nomination de Christian Treuer à la direction des ventes actions UE et à la tête de la distribution des solutions clients pour la région EMEA, ainsi que la nomination d’Arnaud Lannic comme responsable du trading actions UE et responsable EMEA des solutions clients de trading actions.

Bien que Morgan Stanley ait une forte présence parisienne depuis un certain temps, certaines sources affirment que BofA semble bénéficier des avantages des premiers arrivés, les banquiers londoniens à la recherche d'un point de chute en France étant "fascinés" par sa décision publique de créer un nouveau bureau européen en amont du Brexit. Christian Treuer lui-même a passé la plus grande partie de sa carrière chez Barclays à Londres avant de rejoindre BofA à Paris plus tôt dans l’année. Raphael Benoliel, un trader options taux, débauché de chez JPMorgan en juin, était lui aussi auparavant basé à Londres.

Bank of America n’a pas souhaité commenter cet article, mais les recrutements de BofA à Paris devraient se poursuivre. Selon certaines sources, la prochaine vague de recrutements devrait se concentrer sur les juniors, qui viendront s'ajouter à la "colonne vertébrale" du personnel déjà en place.

Photo by Stijn te Strake on Unsplash

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...