La phrase qui fera que les recruteurs vous évitent…

eFC logo
La phrase qui fera que les recruteurs vous évitent…

Il n'est jamais facile de trouver un emploi dans le secteur bancaire. Si vous voulez réussir, vous devez vous assurer d'avoir les recruteurs en finance de votre côté.

Si tel est le cas, vous ne devez absolument pas prononcer les mots : « À ce stade, je suis prêt à …».

Rien ne suinte plus clairement le désespoir.

« Les personnes qui disent cela sont généralement des chômeurs », explique Oliver Rolfe, fondateur de la société de recrutement londonienne Spartan Partnership. « Cela n'arrive pas très souvent, mais quand c'est le cas, il est assez clair qu'ils veulent juste un job pour la forme. Cela implique qu'ils n'ont pas de relations professionnelles approfondies ni de connaissances particulières d’un produit - ils se contentent de tout ce qu’ils peuvent obtenir, ce qui ne fonctionne pas bien dans un marché où les banques sont de plus en plus précises sur ce qu’elles recherchent ».

Ce n'est pas la seule phrase qui fait fuir les recruteurs. En général, ces derniers prennent la poudre d’escampette s'ils pensent que vous n’êtes pas de première fraîcheur et que vous êtes déjà passé chez leurs rivaux. Il est donc tout aussi déconseillé de dire : « J'ai déjà travaillé avec quelques autres cabinets de recrutement que vous devez connaître ».

Si vous avez réussi l’entretien avec le recruteur et que vous êtes ensuite interrogé par un supérieur hiérarchique, vous ne devez en aucun cas vous dire : « Dans cinq ans, j'aimerais bien occuper votre poste ». « Vous pensez peut-être que cela signifie avoir de l'ambition, mais en fait, cela sera perçu pour de l'arrogance », explique Oliver Rolfe. À l'âge de la ‘juniorisation’, quelle personne vous embauchera si votre principale aspiration est de la mettre sur la touche ?

Un autre recruteur en finance à Londres précise que les banques ne veulent pas non plus des personnes prêtes à être "capables de faire n'importe quoi". Elles préfèrent des personnes polyvalentes capables de travailler dans plusieurs domaines. « Il y a moins de gens mono-tâche. Jadis, vous disposiez d'équipes distinctes de vendeurs et de structureurs. À présent, les banques recherchent des personnes capables de gérer les opérations d'origination, de vente, de structuration et de financement en cas de besoin », conclut le recruteur.

Moralité : réfléchissez avant de parler.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...