Vous souhaitez ainsi faire partie des 70% de stagiaires en banque qui décrochent une offre d'emploi ?

eFC logo
Vous souhaitez ainsi faire partie des 70% de stagiaires en banque qui décrochent une offre d'emploi ?

La saison des stages d’été en banque d’investissement touche sur sa fin. À bien des égards, c’est ma période préférée de l’année. Pour les stagiaires d’été et leurs employeurs, c’est le point culminant d’un voyage qui a duré jusqu’à deux ans, voire plus. En tant que stagiaire, vous avez été exposé à un nouvel environnement intense et hautement stimulant. La façon dont vous vous êtes comporté en stage au cours des dernières semaines définira en grande partie les premières années de votre carrière.

Quant aux employeurs, ils considèrent les programmes de stages d’été comme leur principal vivier de recrutements de jeunes diplômés, en particulier dans les domaines les plus concurrentiels, tels que la banque d’investissement. En conséquence, les 70 à 80% des stagiaires ayant le niveau requis recevront généralement une offre de candidature pour un programme à temps plein.

Lorsque vous êtes stagiaire, l’enjeu est de taille. Bien que la plupart obtiennent une offre d’emploi ferme, il est clair que ceux qui n’ont pas réussi à transformer l’essai peuvent en subir les conséquences lorsque viendra le temps de passer des entretiens pour d’autres opportunités avec d’autres employeurs.

La question est donc :

Que faire pour vous retrouver parmi la majorité obtenant l’offre - et non parmi les 20-30% restants ?

Commencez par vous poser des questions de bon sens sur ce que les banques d’investissement recherchent lorsqu’elles évaluent les résultats de votre stage et sur ce qui pourrait les convaincre de faire un excellent recrutement à temps plein. Mais pour vous faire gagner du temps, voici ce que j’ai envie de vous demander :

Êtes-vous enthousiasmé par le job ?

C’est extrêmement important. Les banques d'investissement savent que le travail est difficile. Elles veulent savoir si vous avez l’enthousiasme nécessaire pour maintenir le cap et réussir. Alors, soyez ponctuels. Toujours. Ou mieux encore, soyez en avance. Investissez-vous et posez des questions. L’un des stagiaires parmi les plus brillants que je connaisse (et qui occupe désormais un poste senior) le résume simplement : « Soyez une éponge ».

Si vous entendez un terme que vous ne comprenez pas, cherchez-le. Demander à faire plus. Toujours apprendre. Et toujours maintenir une attitude positive.

Pouvez-vous exceller dans le job ?

Si vous avez des tâches à accomplir, gardez à l'esprit une maxime bien établie parmi les juniors : sous-promettre et surpasser. Si tout se déroule parfaitement et que vous ne rencontrez aucun obstacle ni distraction, vous pourrez peut-être terminer le travail avant une certaine heure. Alors dites que vous allez le faire en rajoutant trois heures de plus : vous vous donnerez ainsi une certaine marge de manœuvre et la possibilité de survivre à des retards imprévus.

De plus, faites attention aux détails. A tous les détails, même le plus infime. L’une des raisons les plus courantes qui font que les stagiaires des banques d’investissement réduisent leurs chances est de ne pas accorder suffisamment d’attention aux petits détails. Adoptez la mentalité selon laquelle tout doit être parfait à 100%.

Vous êtes-vous bien intégré ? avez-vous été un bon joueur d'équipe ?

Le stage n'est pas un épisode de Survivor. Obtenir une offre ferme d’emploi ne signifie pas que quelqu'un d'autre doit passer à côté. Il y a des jobs pour tous les participants. Trouvez des moyens de valoriser ceux qui vous entourent. Partagez l'information. Rendez les autres meilleurs en étant utile partout où vous le pouvez. Cela compte.

Vous-êtes-vous bien comporté ?

Certains stagiaires oublient qu’ils ont quitté le dortoir de l’université et sont entrés dans un environnement de travail professionnel. Assurez-vous que votre humour est approprié à la situation. Soyez honnête et transparent dans vos relations avec les gens et dans les situations de travail. Levez immédiatement la main si vous avez commis une erreur. Et faites-en sorte de rester professionnel, même lors des événements de socialisation après le travail. Tout cela semble si évident. Si fatiguant. Et pourtant, il est remarquable de constater combien de stagiaires explosent en plein vol chaque année, apparemment de façon toujours plus créative. Je pourrais vous raconter un tas d’histoires à ce sujet…

Alors, maintenant vous savez que la banque dans laquelle vous avez travaillé cet été ne veut rien de plus que de vous donner une offre de retour, et comment en obtenir une. Si vous avez fait tout cela, vous serez dans les 70%.

Jonathan Jones est l'ancien responsable du développement des talents en investissement chez Point72 Asset Management et l’ex-responsable du recrutement chez Blackrock et Goldman Sachs.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...