La vérité sur les salaires et bonus 2019 dans les BFI à Paris

eFC logo
La vérité sur les salaires et bonus 2019 dans les BFI à Paris

A présent que les bonus 2019 au titre de l’année 2018 ont été versés dans les grandes banques d’investissement en France, le cabinet de chasse de têtes Vendôme & Associés nous a autorisé à publier les résultats de son enquête de rémunérations réalisée pour L’Agefi Hebdo et qui concerne les différents secteurs de la BFI et de la finance de marché.

L’étude recense les salaires et bonus des salariés travaillant dans les banques d’investissement françaises et étrangères basées à Paris. Il s’agit de salaires et bonus médians (et non moyens), sachant que les quartiles les plus extrêmes n’ont pas été retenus. Les chiffres ci-dessous s’approchent donc au plus près de la réalité du marché.

Surtout, ils vous permettent de vous situer par rapport aux niveaux de rémunérations pratiqués dans votre secteur d’activité, que ce soit dans le M&A, les dérivés actions, le cash actions, le fixed income, les financements structurés, la recherche crédit ou bien encore les risques.

« Chaque année on constate un tour de vis supplémentaire concernant le montant des bonus et 2019 n’y fait pas exception », relève Denis Marcadet, président de Vendôme Associés. « Mis à part quelques happy few, pratiquement tout le monde a vu son bonus baisser. La tendance est à l’individualisation des rémunérations variables, de fait le ‘bon’ bonus, bien que rare, existe toujours. Le collectif en matière de bonus, c’est terminé ».

C’est dans le M&A que l’on observe les niveaux de bonus les plus élevés, y compris à un niveau junior (analyste, associate) où les heureux élus peuvent voir leur rémunération plus que doubler grâce à leurs bonus.  

En revanche, privilégiées ces dernières années avec une valorisation régulière des niveaux de bonus, les fonctions de risques et conformité, marquent le pas, les bonus ne dépassant que rarement la moitié des rémunérations fixes. « Ce sont des métiers matures aujourd’hui stabilisés sur le plan de leur rémunération », fait remarquer Denis Marcadet.

Qu’en est-il des écarts de rémunérations entre banques françaises et anglo-saxonnes à Paris ? « Tout dépend des métiers mais globalement le différentiel est désormais beaucoup moins important, les banques françaises ayant revalorisé souvent sur trois années leurs bases fixes de rémunération », constate Denis Marcadet.

Si différence il y a, elle se voit plutôt du côté des bonus qui dans les banques anglo-saxonnes représentent en moyenne 80-100% du fixe contre 50-60% du fixe dans les banques françaises.

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans le M&A à Paris

C’est dans le M&A que l’on observe les niveaux de bonus les plus élevés, y compris à un niveau junior (analyste, associate) où les heureux élus peuvent voir leur rémunération plus que doubler grâce à leurs bonus. 

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans les dérivés actions à Paris

Les salaires et bonus des vendeurs dérivés actions sont supérieurs à ceux des traders, et ce quel que soit le degré de séniorité…

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans le cash actions à Paris

Les salaires et bonus des vendeurs cash actions sont supérieurs à ceux des analysts sell-side, et ce quel que soit le degré de séniorité…

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans le DCM à Paris

Les salaires et bonus dans le Debt Capital Market, et notamment le fixed income, ont plutôt bien résisté par rapport à l’an dernier

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans les risques à Paris

Privilégiées ces dernières années avec une valorisation régulière des niveaux de bonus, les fonctions de risques et conformité, marquent le pas, les bonus ne dépassant que rarement la moitié des rémunérations fixes.

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans la recherche credit à Paris

Les spécialistes Fonds de Dette affichent généralement des salaires et bonus supérieurs que leurs homologues High Yield et Investment Grade

A quoi ressemblent les salaires et bonus dans les financements structurés à Paris

Dans les financements structurés, ce sont chez les spécialistes LBO que l’on trouve les plus hauts salaires et bonus qui peuvent respectivement dépasser 400k€ et 300k€ au rang de managing director

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...