Ces fonds de private equity recrutant beaucoup de banquiers juniors en France

eFC logo
Ces fonds de private equity recrutant beaucoup de banquiers juniors en France

Vous voulez passer de la banque au private equity ? Reste encore à savoir à quelle porte frapper pour maximiser vos chances de vous faire embaucher. Si l’industrie du capital investissement compte plusieurs centaines de structures (l’association professionnelle France Invest regroupant 300 membres actifs), les recrutements se font le plus souvent au compte-goutte au regard de la taille des équipes d’investissement.

Vous pourriez donc privilégier les structures les plus importantes à l’image de PAI Patners, un fonds d'investissement français qui gère et conseille des fonds alloués aux opérations de LBO et gère un portefeuille de participations pour un montant total en capital investi de plus de 18 milliards d'euros.

Dirigé depuis juin 2015 par Michel Paris, PAI Partners compte une équipe de 76 professionnels seniors de 14 nationalités répartis dans les bureaux entre Paris, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Munich, New York et Stockholm.

Mais surtout, le fonds d’investissement recrute régulièrement des banquiers juniors. Si à notre connaissance aucun recrutement n’a encore eu lieu cette année, une demi-douzaine de nouvelles recrues ont rejoint le fonds l’an dernier de même que les années précédentes.

Cela a par exemple été le cas de Juan José Martínez Taboada qui était analyst M&A chez Rothschild & Co avant de rejoindre PAI Partners fin 2017 comme Investment Officer. Idem pour Ayman Feki qui était associate en banque d’investissement chez Deutsche Bank avant de rejoindre PAI en mai 2018 lui aussi comme Investment Officer.

D’autres profils semblent attirer les grands acteurs du private equity : ceux étant passés par une boutique de corporate finance à l’image de Caroline Pinton passée par la boutique M&A à Paris Messier Maris & Associés avant de rejoindre fin mars Equistone Partners Europe spécialisée sur le segment du private equiy mid-market.

Enfin, il arrive que des structures plus petites décident de recruter de façon significative, à l’image de Quadrille Capital qui début mars a annoncé pas moins de 6 recrutements dans son équipe d’investissement, portant ses effectifs à 15 personnes. Si les niveaux de séniorité de ces nouvelles recrues ne sont pas les mêmes, ces dernières ont toutes un point commun : un solide background dans la finance.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close