TÉMOIGNAGE : « J'ai plus de 50 ans et je n’arrive pas à trouver un job en finance payé plus de 100k$ à Wall Street »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « J'ai plus de 50 ans et je n’arrive pas à trouver un job en finance payé plus de 100k$ à Wall Street »

J'ai 52 ans et j'ai travaillé dans l’investment research pour trois grandes banques d'investissement et quelques sociétés de recherche indépendantes. J'ai travaillé dans les domaines du service clients, des ventes et du marketing. Je suis compétent, mais personne ne veut me recruter. Pas en mettant la main au portefeuille.

La finance a toujours été « jeuniste », mais la situation a empiré. Je me souviens quand l’expérience primait - Il y a environ 30 ans, les banques ne souhaitaient embaucher que des personnes expérimentées de 45-55 ans. Maintenant, elles ne veulent embaucher que des jeunes de 22-32 ans parce qu’elles ont désespérément besoin de la génération Y qui connaissent tout du codage et du bitcoin. - Et comme ces Millennials sont davantage attirés par les entreprises de technologie, les banques leur sortent le grand jeu.

Pendant ce temps, nous autres familiers de Wall Street connaissant le métier et ayant encore dix à vingt ans de travail devant nous, sommes littéralement ignorés car tout ce que nous savons, c'est 1) comment parler aux clients sans consulter nos smartphones toutes les 10 secondes, 2) comment générer des idées pour les clients car nous avons vécu de nombreux cycles économiques et scénarios et 3) comment créer des relations clients via les nombreuses relations cultivées au fil du temps.

Certes, vous pouvez toujours devenir un « consultant » et oui, j'ai déjà essayé. Sans succès. Au départ, j’espérais décrocher un nouveau job à plein temps, mais les départements RH et autres chasseurs de têtes ne donnaient pas signe de vie hormis « Nous avons bien reçu votre CV » au début du processus.

Le seul domaine dans lequel vous pourrez décrocher un emploi à temps plein est "professionnel de la planification financière". Il s’agit d’un nom de code pour « senior rassembleur d’actifs ». Il s’agit moins de développer des relations clients que de savoir combien de dollars vous pouvez extraire de votre arbre généalogique étendu. Presque aucun de ces postes de planification financière ne paient plus de 100 k€ et c'est comme si nous devions pratiquement repartir de zéro au sortir de l'université.

Alors, n'écoutez pas les banques quand elles disent qu'il y a une pénurie de talents. Nous sommes tous ici en attente, sur la touche. Personnellement, je me donne encore jusqu’à la fin de l’année pour travailler dans la finance et utiliser à plein mes capacités. Si rien ne se passe, je passerai à un autre secteur. Recommencer ne sera pas facile, mais au moins, ce sera rafraîchissant.

Jay Francis a été un professionnel de la vente et du marketing à Wall Street pendant 25 ans pour plusieurs grandes banques d’investissement et espère toujours y revenir.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...