TÉMOIGNAGE : « Quelle est la différence entre un trader algorithmique et un développeur quantitatif ? »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « Quelle est la différence entre un trader algorithmique et un développeur quantitatif ? »

Qui est essentiel au succès d'un hedge fund ? Ce sont surtout les gestionnaires de portefeuille, qui décident de l’achat ou de la vente. Mais que se passe-t-il si les décisions sont prises par ordinateur ? Qui sont les acteurs clés ? Est-ce que ce sont les personnes qui conçoivent les algorithmes complexes, généralement appelés traders systématiques / algorithmiques, ou bien les gestionnaires de portefeuille quantitatifs ? A moins que ce soient les programmeurs (les développeurs quantitatifs) qui les codent ? Et quelle est la différence ?

En pratique, tous ces jobs sont importants. Sans le concepteur d’algo, le développeur quant qui conçoit le logiciel se tournera les pouces. Et sans personne pour la programmer, une stratégie théoriquement rentable restera théorique.

Les traders quantitatifs et ingénieurs software travaillent en étroite collaboration dans la plupart des banques et des hedge funds. C’est pourquoi vous ne verrez plus l’ancien modèle de développement bureaucratique de type « cascade », où le système est conçu en détail avant d’être transféré à une équipe de mise en œuvre distincte. C’est plutôt un effort de collaboration, où le code prototype d’un algorithme écrit par un trader quantitatif à des fins de backtesting est progressivement transformé en une stratégie de production robuste.

Parce qu'ils travaillent étroitement ensemble, les postes de développeur quantitatif et de trader systématique ont des compétences très similaires. Pour commencer, les deux doivent être capables de coder. Certes, vous pouvez vous attendre à ce qu'un développeur software connaisse plus que quelques astuces en matière de programmation, mais pourquoi les traders systématiques doivent-ils coder ?

Pour commencer, les traders systématiques doivent tester leurs idées. Il existe des packages commerciaux pour tester des stratégies de trading sans beaucoup de programmation formelle, mais peu de hedge funds les utilisent (et ne mentionnent même pas Excel). Au lieu de cela, les tests de retour sont généralement effectués dans un environnement propriétaire où la programmation est indispensable.

Ensuite, être capable de coder donne au programmeur et au trader un langage commun, ce qui facilite beaucoup la communication et le développement en commun. Les traders quantitatifs qui ont réalisé certains programmes auront également une meilleure idée de ce qui peut ou non être possible et de la manière de mettre en œuvre certaines idées.

Il est également utile que les programmeurs comprennent les marchés, la motivation d’une stratégie particulière et les données sous-jacentes utilisées pour orienter les décisions de trading. Les traders peuvent être très impatients s’ils doivent expliquer à un programmeur que, par exemple, les prix des obligations américaines sont cotés par fractions.

Il n’est donc pas surprenant que les meilleurs traders quantitatifs soient des programmeurs très compétents et que les meilleurs développeurs quantiques possèdent souvent une excellente compréhension des marchés financiers et des stratégies algorithmiques.

Bien entendu, le mix exact de compétences requises dépend de la stratégie mise en œuvre. À un extrême, nous avons le monde du trading haute fréquence. Ici, le succès ou l’échec d’un fonds dépend presque entièrement de la mise en œuvre logicielle et matérielle. Les traders quantitatifs dans cet espace conçoivent souvent leurs propres programmes. À des périodes plus lentes, il est possible de créer des stratégies qui peuvent être construites à l’aide de simples feuilles de calcul Excel mises à jour quotidiennement et échangées manuellement : aucun programmeur n’est requis.

Les meilleurs diplômes pour les traders systématiques et les développeurs quantitatifs

Les traders et les développeurs peuvent avoir des formations très similaires. Les diplômes quantitatifs génériques dans des domaines tels que l’ingénierie, les mathématiques et la physique constituent une excellente préparation à l’ingénierie software et sont également très répandus parmi les traders travaillant pour des sociétés de trading systématique qui comptent sur l’analyse de données pour trouver des stratégies gagnantes.

À titre de comparaison, un diplôme en informatique constitue évidemment une excellente préparation à la programmation informatique, mais il est tout à fait inutile si vous souhaitez devenir un algo trader indépendant (en dehors du monde des hautes fréquences). De même, étudier l’économie ou la finance à l’université est très utile pour les traders quantitatifs en herbe, mais ne vous enseignera pas les compétences de codage dont vous auriez besoin pour devenir un développeur professionnel. Si vous avez passé des diplômes plus spécialisés, vous avez plus de chances d’être classé au rang de développeur ou de trader, plutôt que les deux.

En supposant que vous ayez passé le bon diplôme, alors vous devez travailler sur vos autres compétences. Les développeurs et les traders débutants doivent apprendre à programmer, à comprendre les marchés financiers et certaines stratégies typiques. Selon le chemin emprunté, vous devrez passer plus de temps sur certains de ces domaines que d’autres. Il n’y a aucun intérêt pour un trader quantitatif à apprendre les techniques obscures de l’optimisation de code ou de la programmation GPU. De même, un ingénieur logiciel ne devrait pas savoir interpréter les résultats d’une régression factorielle sur un panier d’actions américaines.

D'après mon expérience, le monde est rempli de programmeurs souhaitant devenir des traders systématiques, mais très peu de traders quantitatifs souhaitant secrètement devenir des codeurs à temps plein. Heureusement, il y a de bonnes nouvelles pour les apprentis traders actuellement coincés dans le développement logiciel. - Si vous pouvez acquérir les bonnes compétences, il est relativement courant de passer du codage algo au travail plus intéressant de leur conception. Plusieurs programmeurs avec lesquels j'ai travaillé au cours de ma carrière conçoivent maintenant des stratégies systématiques pour gagner leur vie.

Robert Carver est l’ex-responsable fixed income du hedge fund quantitatif AHL, ancien trader options exotiques de la banque d’investissement Barclays et auteur de «Systematic Trading» et de «Smart Portfolios». Il est titulaire de deux diplômes en économie et d'un troisième en informatique. Il conçoit désormais des stratégies de trading pour son compte propre et doit, malheureusement, programmer lui-même.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...