Les nouveaux bureaux parisiens de BofA accueillent des banquiers de la City par vagues successives

eFC logo
La_Poste_-_Bureau_central_-_Paris_8e

Brexit ou pas, Bank of America Merrill Lynch a commencé à déplacer du personnel, principalement de Londres, vers son nouveau bureau parisien dans le même bâtiment que l'ancien siège de la Poste. « A la fin du mois de mars 2019, 200 personnes étaient installées dans le nouveau bureau parisien. D’ici la fin de l’année, ils seront 200 de plus », nous confirme une porte-parole de la banque américaine à Paris.

Les principaux concernés par ces transferts sont les banquiers des divisions Corporate & Investment Banking et Global Transaction Services, précise BofA ML. Les métiers du front-office sont les premiers concernés, comme le montre le transfert fin mars d’un vendeur taux de Londres vers Paris en tant que responsable de la distribution taux en Europe continentale.

Mais ce sont les métiers actions qui restent les plus susceptibles d’être transférés sur Paris. A terme, BofA devrait ainsi déplacer le gros de son équipe dérivés actions basée à Londres vers Paris, soit plus d'une vingtaine de professionnels, parmi lesquels les membres de l'équipe structuration de dérivés actions, tous ceux qui travaillent sur les dérivés actions exotiques ainsi que les professionnels de la vente de dérivés actions pour la zone UE (hors UK).

Les recruteurs en finance parisiens confirment que les métiers de front office sont parmi les plus susceptibles d'être transférés car ils ne nécessitent pas de connaissances spécifiques au marché français, contrairement à d'autres fonctions comme « les profils risques et compliance, plus difficiles à faire venir de Londres », rappelle Antony Labylle, consultant risques, compliance et régulation chez Huxley.

Le personnel travaillant dans les autres fonctions (IT, support, back & middle office) devrait suivre assez naturellement. Quoiqu’il en soit, les transferts devraient se multiplier rapidement ces prochaines semaines, d’autant plus que BofA ML est sans doute la banque la plus généreuse d’entre toutes en proposant à celles et ceux qui partent s’installer dans la capitale française les meilleurs packages de déménagement.

Pas que des transferts…

Cependant, dans un contexte incertain sur l’issue du Brexit, BofA pourrait tout comme HSBC revoir à la baisse le nombre de ses transferts post-Brexit. D'une capacité de 1.000 personnes, le nouveau bureau parisien pourrait finalement n'en accueillir finalement que 400. Dans ce cas, la partie inoccupée des locaux pourrait alors être sous-louée.

Mais encore faut-il prendre en compte le niveau des recrutements locaux ; Car à en juger le nombre d'offres d'emplois postées sur son site carrières depuis le début de l'année, BofA ML est sans conteste la banque américaine qui recrute le plus aujourd'hui à Paris, avec 23 postes à pourvoir actuellement sur son site carrière (traders, vendeurs, quants strats, risk managers,…).

La semaine dernière, nous rapportions que Bank of America Merrill Lynch avait débauché un professionnel dérivés actions de rang intermédiaire chez Goldman Sachs.  Rémi Collignon, structureur dérivés actions, a ainsi quitté Goldman Sachs  à Londres et a rejoint Bank of America le mois dernier au même poste, selon son profil LinkedIn. Il sera basé à Paris dès sa prise de fonction.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...