TÉMOIGNAGE : « Plus longtemps vous travaillez dans la banque, plus vous devrez dépenser en vacances »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « Plus longtemps vous travaillez dans la banque, plus vous devrez dépenser en vacances »

Comme vous le savez si vous travaillez dans le secteur bancaire, il s’agit d’un secteur où les heures de travail sont longues et où les cessations d’emploi imprévues sont fréquentes. Pour survivre, la plupart des gens respectent la devise : travailler à fond, faire la fête à fond (et parfois un peu plus).

Les banquiers juniors en particulier maîtrisent cet art. J'ai vu des personnes qui avaient très peu dormi pendant la semaine faire la fête le week-end avant de retourner au travail le lundi matin pour une autre semaine sans sommeil. Inutile de dire que cela ne peut durer que quelques années.

Une fois que vous avez atteint la trentaine, maintenir votre équilibre dans le secteur bancaire est beaucoup moins une question de fête, mais bien davantage de vacances réussies. Celles-ci ne sont pas toujours luxueuses : un managing director (MD) que je connaissais chez Goldman Sachs avait l'habitude de faire de folles expéditions au cœur de la jungle. De toute évidence, son salaire lui permettait de voler en classe affaires, de trouver le meilleur guide et d’apporter un téléphone par satellite (juste au cas où), contrairement à l’Indiana Jones moyen que vous êtes.

Idem pour les vacances sportives. Dans le secteur bancaire, de nombreuses personnes que je connais bien pratiquent le cyclisme et se déplacent un peu partout pour « se détendre » à vélo. Il s’agit souvent de courtes vacances en Europe entre deux journées bien remplies de réunions clients (chose qui deviendra malheureusement moins possible lorsque les clients européens seront couverts par des banquiers établis localement).

Les vraies vacances de banquier consistent toutefois à louer une villa de luxe, idéalement qui a déjà été utilisée par des célébrités et dans un endroit où vous pourriez rencontrer des clients importants. Surtout s'ils possèdent un bateau.

Naturellement, certaines de ces vacances en villa doivent être consacrées au travail - sinon vous ne pouvez pas vous considérer comme un pro. Je connais des personnes qui envoient plus de courriels en vacances qu’à tout autre moment.

Un de mes amis était en vacances sur la côte amalfitaine il y a quelques années. Après une longue série de conférences téléphoniques, son patron a décidé qu'il devrait assister à une réunion en Finlande. En milieu de vacances, il a donc laissé sa femme et ses enfants pour se rendre à une réunion de travail. Malheureusement, il a manqué son interconnexion à Francfort et a fini par participer à une conférence téléphonique avec le client, depuis le business lounge de Francfort ! Il a dû dépenser plus d'argent pour rejoindre plus tard sa famille.

Amit Itelmon est le pseudonyme d'un banquier senior à Londres

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...