Tout ce que vous devez savoir sur les examens du CFA pour 2019…

eFC logo
Tout ce que vous devez savoir sur les examens du CFA pour 2019…

L'un des aspects les plus difficiles de la réussite de l'un des trois niveaux de l'examen du CFA est leur évolution constante. Bien que le CFA Institute ne réorganise jamais radicalement l'examen d'année en année, il ajuste constamment chaque niveau pour inclure des éléments plus pertinents pour le paysage actuel de la gestion des investissements.

À l'approche de l'examen de juin, nous avons discuté avec Stephen Horan, responsable des diplômes du CFA Institute et managing director par intérim des Amériques, pour avoir une meilleure idée de ce qui vous attendait pour 2019, sachant qu’il conseille également les futurs candidats au CFA.

Quels sont les grands changements à l'examen CFA pour 2019 ?

Cette année, c’est l’introduction de la fintech, notamment l’intelligence artificielle, le machine learning, le trading algorithmique, la data science, la crypto-monnaie et la blockchain. « Il est devenu évident que les généralistes en investissement doivent comprendre les problèmes de la fintech », précise Stephen Horan. « Il ne s’agit pas d’ajouter du contenu pour transformer un candidat en expert, mais de l’aider à comprendre comment cela s’applique à la gestion des investissements ».

Qu'est-ce que cela signifie pour les candidats ? Les candidats de niveau I ne devraient pas avoir trop à s’inquiéter, si ce n’est la nécessité de passer en revue du contenu supplémentaire. Le CFA Institute nous a donné un aperçu des questions pratiques de l’année dernière. Elles couvrent les concepts de base au sein de la fintech, demandant principalement de définir les technologies et leurs applications dans la gestion des investissements. Cliquez ici pour les essayer. 

En ce qui concerne le niveau II, les choses deviennent un peu plus compliquées. Stephen Moran indique que deux nouvelles études de cas concernant la fintech ont été ajoutées, telles que l'exploration des problèmes éthiques pouvant coïncider avec la recommandation de cryptomonnaies. « L’autre objectif de cette année est de s’assurer que les candidats comprennent parfaitement qu’ils ont dépassé leurs intérêts personnels et qu’ils sont des professionnels », précise-t-il. Cela viendrait apparemment s’ajouter dans la partie éthique de l'examen qui a donné du fil à retordre à plus d’un candidat dans le passé.

Quand allez-vous tourner la page des examens sur papier ?

« Le passage aux tests sur ordinateur commencera en 2021 avec le niveau I, puis ensuite les autres niveaux », répond Stephen Horan. Cependant, il souhaite insister sur le fait que les tests se dérouleront toujours dans un environnement contrôlé choisi par l'Institut. « Les gens doivent savoir qu'ils ne passeront pas l'examen en pyjama », a-t-il déclaré.

Quelles sont les sections les plus difficiles de l'examen CFA ?

« La plupart des candidats déclarent que les dérivés sont la partie la plus difficile de l'examen. C’est le concept le plus quantitatif et le plus profond », relève Stephen Horan. Les produits dérivés sont un « défi permanent ». En ce qui concerne le niveau III en particulier, la gestion de portefeuille semble tromper les gens s’ils n’ont pas d’expérience.

« De manière générale, le niveau I est entièrement consacré à la connaissance et au rappel, tandis qu'au niveau II, vous montrez que vous pouvez appliquer cette connaissance », poursuit-il.  Le niveau III vous demande d’élargir et de synthétiser les concepts de manière plus cognitive. Et d’ajouter que la dernière étape « peut être très difficile pour les personnes qui n’ont pas travaillé dans l’industrie ».

Cela signifie-t-il que les candidats doivent forcément avoir une expérience professionnelle ?

« Nous n’avons pas de problème avec les jeunes diplômés qui entrent dans le programme », précise Stephen Horan. « La moyenne d'âge diminue chaque année ». Selon l'Institut, environ 35% des candidats entrants sont des étudiants qui viennent de terminer leurs études universitaires ou leur MBA. L'âge moyen des trois niveaux est d'environ 27 ans.

« C’est là que l’accent est mis sur le professionnalisme », poursuit Stephen Horan. « Nous essayons d’éviter les personnes qui sont très jeunes et qui n’ont pas la conscience, la maturité ni le développement intellectuel nécessaires pour réussir sur le terrain ».

Dès lors, qui ne devrait pas s’inscrire à l’examen CFA ?

« Ce que je dis aux gens, c'est que si vous ne vous investissez pas à fond dans le programme, vous ne réussirez pas », insiste Stephen Horan. « Si vous n'êtes pas sûr, cela ne vaut pas la peine d'essayer juste pour voir comment ça se passe ». Inutile de connaître la fonction exacte pour laquelle vous souhaitez travailler avant de vous inscrire, mais vous avez besoin d'une motivation intense pour travailler dans la gestion des investissements.

Un conseil de dernière minute pour les nouveaux candidats ?

« Je recommande vivement d’aller en amont sur le site d’essai - pour comprendre les tendances du trafic, mais aussi pour ménager vos nerfs. La familiarité vous aidera à y parvenir », conseille le responsable des diplômes du CFA qui essaie aussi de décourager les gens de venir s’y précipiter la veille au soir.

« Passer au-dessus de ces points délicats n’est pas un problème, mais mieux vaut vous détendre et passer une bonne nuit de sommeil », ajoute-t-il. « C’est un test de six heures, donc une certaine endurance entre en jeu. Vous ne pourrez pas délivrer ce que vous savez bien sans être un minimum reposé ». 

Et de conclure : « Enfin, le jour J, écoutez bien les instructions que l’on vous donne. "Crayons-baissés, ouvrez votre livre, etc." Nous ne cherchons pas à mettre quelqu'un en difficulté, mais ces petites choses peuvent involontairement amener certaines personnes dans des situations qu’elles ne souhaitaient pas ».

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...